×
Publié le
27 févr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Maje va lancer une ligne aux portes du luxe

Publié le
27 févr. 2014

Maje Paris, c'est le nom qu'ont choisi les dirigeants de Maje pour leur nouveau projet. Une ligne avec sa propre identité visuelle, sa propre campagne de communication, et surtout son segment bien identifié: l'entrée du luxe.

La petite collection, environ une quarantaine de pièces, sera lancée pour l'automne-hiver 2014, et plus précisément début septembre dans un réseau de boutique très resserré. Car, outre le niveau de prix, deux, voire trois fois plus élevé que la collection principale, Maje Paris se différenciera par une certaine exclusivité pour des clientes qui ne veulent pas retrouver leur tenue sur une autre.

Palissade du futur flagship Maje des Champs-Elysées, attendu pour courant mars. Photo Maje.


Maje Paris sera révélée à la presse et aux acheteurs pendant la Fashion Week, ce dimanche 2 mars. Seront ainsi présentés des vestes, manteaux, robes, jeans, mais aussi quelques accessoires (ceintures, chaussures, pochettes...) qui se différencieront de Maje tel qu'on l'a connu jusqu'à maintenant par un nouveau sourcing, un niveau de finition et une qualité des matières supérieures.

Soie, cachemire, fourrures, peaux, broderies main sont ainsi utilisés et font naturellement monter les prix: presque 1000 euros en moyenne pour une robe, 550 pour une chemise, 1300 pour un manteau.

La ligne, conçue par la directrice artistique Judith Milgrom comme un vestiaire idéal, de jour comme de nuit, devrait être vendue dans une vingtaine de points de vente pour la première saison.

Un contingent composé principalement des flagships de Maje, comme ceux de Madrid, Dubaï, ou évidemment Paris, dans les nouvelles adresses de la rue Scribe, rue de Grenelle, et surtout des Champs-Elysées.

Quelques grands magasins pourraient également recenser cette nouvelle ligne, mais à condition qu'il s'agisse d'un corner spécifique pour Maje Paris, dans un environnement plus luxe.

Mais Yves Benoliel, responsable marketing et communication de la marque du groupe SMCP, précise: "Nous ne prétendons pas faire du luxe, attention, nous voulons simplement répondre à une demande d'une clientèle plus pointue".

Ce sont toutefois des sous-traitants du luxe, majoritairement français, qui prendront en charge la fabrication.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com