×
Publicités
Publié le
28 janv. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Majestic ouvre deux boutiques en propre à Paris

Publié le
28 janv. 2011

Majestic
Majestic collection printemps-été 2011.
Deux emplacements de choix pour des débuts en propre mûrement réfléchis. Majestic ouvrira deux boutiques parisiennes de 40 m² à la fin du mois de février, l’une rue de Passy et l’autre rue des Francs-bourgeois (transaction Consilior Partners), à deux pas de la place des Vosges. Le concept se veut à la fois chaleureux et luxueux, "sans être pompeux", assure Roland Chelly, l’un des deux fondateurs et associés de la marque.

Ce sont les deux premières boutiques en propre, mais elles ne devraient pas être suivies d’un plan d’ouvertures à la chaîne. Les dirigeants souhaitent préserver l’aspect "exclusif, presque confidentiel" qui plaît à des clients qui se sentent des "initiés" en achetant le produit. "Majestic doit rester une marque et non une enseigne", ajoute Roland Chelly. Une marque, donc, que l’on retrouve dans près de 150 multimarques haut de gamme en France (dont Abou D’Abi Bazar, Franck & Fils, ou encore les grands magasins du boulevard Haussmann).

La présence internationale est capitale pour la marque, avec 1500 points de vente, particulièrement aux Etats-Unis avec de belles adresses comme Barneys ou Saks Fifth Avenue, mais aussi en Italie, en Angleterre ou en Australie, entre autres marchés. L’export représente un peu plus de 80% du chiffre d’affaires qui s’élève à 15 millions d’euros environ pour 2010. Une part impressionnante, et pourtant la part française progresse grâce à un bon bouche-à-oreille et des publications presse pointues. Une boutique en ligne existe également.

Créé en 1989, Majestic revendique le statut de "premier spécialiste du t-shirt haut de gamme". Des basiques dans les matières les plus nobles (mélanges coton-cachemire, jersey 100% laine...) qui sont vendus en boutique entre 70 et 200 euros. La marque se veut experte en son produit et dispose de sa propre collection de fils, de son atelier - "comme une vraie maison" affirme fièrement Roland Chelly – et propose même ses services en sous-traitance à quelques clients historiques. Car c’est en travaillant pour de grands noms qu’a commencé l’histoire et la réputation de Majestic dans les années 1980.

Amont toujours, les associés fondateurs ont également investi dans Les Filatures du Lion, leur fournisseur à qui ils ont voulu donner "un coup de pouce". Un partenariat qui leur permet d’être prioritaires bien sûr, le nom des filatures est d’ailleurs affiché en boutique, pour renforcer l’image "artisanale" du produit.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com