×
Par
AFP
Publié le
17 déc. 2009
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mariella Burani Fashion Group menacé de liquidation

Par
AFP
Publié le
17 déc. 2009

Une augmentation de capital de 83 millions d'euros a été approuvée. Mais les banques, qui souhaitent avoir des garanties de la part de l'actionnaire majoritaire, rechignent à s'engager dans la renégociation d'une dette de 480 millions d'euros.

Mariella Burani
Défilé Mariella Burani printemps/été 2010

Une augmentation de capital de 83 millions d'euros, destinée à couvrir une partie des pertes (104,3 millions d'euros) a été approuvée par les actionnaires du groupe de luxe Mariella Burani mais la dette obscurcit l'horizon de l'entreprise alors qu'aucun accord n'a pu être trouvé avec les banques. .

Propriétaire de la marque de maroquinerie Mandarina Duck, notamment, Mariella Burani Fashion Group, est contrôlé par son président Walter Burani, qui détient via la holding familiale 74% du capital.

Le dirigeant a indiqué qu'il pourrait ne pas confirmer son engagement à participer à l'opération de recapitalisation - pour un montant minimum de 50 millions d'euros - si aucun accord n'était trouvé avec les banques créancières, mais pour l'heure, la renégociation de la dette (480 millions d'euros) n'a pas abouti.

La question est d'avoir la preuve que Walter Burani dispose des fonds nécessaires. Et pour l'heure, les banques refusent de souscrire à l'augmentation de capital s'il n'y participe pas.

Face à ce bras de fer entre l'actionnaire majoritaire et les banques, le conseil d'administration indique qu'il adoptera "les mesures les plus opportunes" y compris le lancement d'une "procédure de liquidation" ou une mise sous tutelle par le gouvernement pour être protégé des créanciers si la recapitalisation finit par échouer.

MBFG est la deuxième grande entreprise de mode italienne à se retrouver ainsi en grande difficulté. En février, IT Holding, propriétaire de la griffe Gianfranco Ferré, avait été mis sous tutelle par le gouvernement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.