×
Publicités
Publié le
14 nov. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Marios Schwab, lauréat 2007 du Swiss Textiles Award

Publié le
14 nov. 2007

La Fédération Textile Suisse vient de remettre son huitième Swiss Textiles Award. Le 9 novembre dernier, lors de la Stella Fashion Night, onze professionnels de la mode ont remis à Marios Schwab la prestigieuse récompense internationale de soutien du stylisme de mode. D’une valeur de 100 000 euros, ce prix d’encouragement est destiné à financer le projet qu’établit le lauréat sous la houlette de la Fédération.


De gauche à droite : Max R. Hungerbülher, Marios Schwab et Hattie Morahan
Photo : Sonja Hugentobler et Matthias Auer

Le jury a dû choisir parmi six talents internationaux (Ann-Sofie Back, BLESS, Felipe Oliveira Baptista, Ute Ploier, Gareth Pugh et Marios Schwab). Et pour la présidente du jury, Dolly Jones, également rédactrice de Vogue.com à Londres, cette décision a été « extrêmement difficile ».

Greco-autrichien âgé de 30 ans, Marios Schwab, résident londonien, cumule les récompenses. A sa sortie du Central Saint Martins College of Art and Design en 2003, il assiste Kim Jones, l’un des finalistes du Swiss Textiles Award 2006, année où lui-même est consacré lauréat du British Fashion Award, dédié à la jeune création. En 2005, il fonde sa propre marque. Inspirées de corsage, ses silhouettes féminines sont commercialisées chez Browns, Harvey Nichols et Top Shop à Londres, chez Maria Luisa à Paris ou encore chez Side by Side à Tokyo.

La collection printemps-été 2008 « Vigor-mortis », littéralement « voyage dans le corps humain », a su ainsi remporter l’adhésion de ses membres. Enthousiasmé par De Humani Corporis Fabrica d’Andreas Vesalius comme le précise le communiqué, le styliste joue de superpositions de tissus et de fils « imitant les veines ». Pour lui, le vêtement est un espace de vie personnel. Des pans de vestes sont « découpées et enroulées loin du corps, révélant des strates d’impressions en contraste, en couleur ou la peau elle-même ».

Entouré du styliste américain Tommy Hilfiger, du maire de Zurich Elmar Ledergerber, ainsi que de Bruno Pieters, lauréat de l’édition précédente, le président de la Fédération Textile Suisse Max R. Hungerbülher a remis le prix dans un cube de verre contenant des textiles d’origine suisse, clin d’œil aux 10 000 euros que le lauréat doit obligatoirement consacrer à leur achat.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com