×
6 942
Fashion Jobs
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Marketing et Relation Client H/F
CDI · LIEUSAINT
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur /Manutentionnaire PAP
CDI · PARIS
GIVENCHY SA
CDI - Responsable Gestion de Production Pret-A-Porter Femme (H/F)
CDI · PARIS
PRADA GROUP
in-Store CRM Flagship h / f
CDI · PARIS
J.M.WESTON
Responsable Ressources Humaines
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
E-Store And CRM Manager Junior H/F
CDI · SAINT-DENIS
DCM JENNYFER
Responsable Acquisition
CDI · SAINT-OUEN
ALEXEIN CONSEIL
CRM Specialist
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable de Production Luxe Orliweb H/F
CDI · PARIS
ALEXEIN CONSEIL
Manager de l'Identité Visuelle et Visuel Merchandising
CDI · MARSEILLE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable de Stock Flagship Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ALEXEIN CONSEIL
Chef de Produit/Acheteur - Chaussures Homme
CDI · MARSEILLE
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet Expérience Client Digital (H/F)
CDI · PARIS
VAN CLEEF & ARPELS
Chef de Projet Clienteling (H/F)
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Manager Des Ventes (H/F) - Univers Maison - CDI - Strasbourg
CDI · STRASBOURG
CONCEPT RECRUTEMENT
Manager Des Ventes (H/F) - Univers Maison - CDI - Paris
CDI · PARIS
BLUE BOX
Responsable Approvisionnement Retail H/F
CDI · L'UNION
TEDDY SMITH
Directeur Comptable H/F
CDI · L'UNION
GROUPE GPE
Gestionnaire de Stocks H/F CDI
CDI · MONTREUIL
BA&SH
Directeur·Rice E-Commerce F/H
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · MARSEILLE
ZARA FRANCE
Analyse Compensation & Benefits
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
25 mai 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Marks & Spencer : chute des prix et des gammes affinées pour l’habillement

Publié le
25 mai 2016

Au sortir de son exercice clos fin mars, Marks & Spencer a fait part de performances une nouvelle fois « insatisfaisantes » pour son activité habillement et décoration, et annonce des mesures pour relancer sa croissance.

Marksandspencer.com


Le groupe britannique a réalisé 10,6 milliards de livres de ventes sur l’exercice, en progression de 2,4 %, alors que le bénéfice net s’est réduit de 16,4 %, à 406,9 millions de livres. Le résultat aussi bien de la réorganisation menée au sein de l’entreprise que des difficultés traversées durant l’année par la consommation au Royaume-Uni. L’annonce des résultats aura suffi à faire chuter l’action de 6,9 % en quelques minutes.

Et c’est particulièrement sur l’habillement que Marks & Spencer entend désormais redresser la barre et rassurer les investisseurs. La direction indique sa volonté de rétablir la « style authority » de son activité mode, en se concentrant sur les produits, la qualité et les coupes. Est également prévu un repositionnement des prix, avec une baisse des tarifs et une réduction du nombre de promotions. Est aussi formulée la volonté d’améliorer l’expérience client, avec des gammes plus pointues, une meilleure disponibilité des produits et un renforcement des personnels en magasins.

« Nos résultats sur l'année écoulée sont mitigés », déplore le directeur exécutif Steve Rowe. « Nous continuons à surperformer dans l'alimentaire, mais nous avons sous-performé côté vêtements et maison (…). Nous avons une vision claire des mesures nécessaires pour récupérer et développer ces activités, qui sont notre première priorité (…). Nous sommes cependant convaincus que notre engagement à livrer de bon produits, prix et services aideront l’activité Clothing & Home à renouer avec la croissance. »

Sur l’exercice 2014-15, Marks & Spencer avait connu des ventes stables à 10,31 milliards de livres (14,3 milliards d'euros), mais un bénéfice net en recul de 7 %. L’habillement était déjà pointé du doigt, et l’été 2015 fut marqué par le départ de John Dixon, alors responsable du secteur non-alimentaire, puis de Frances Russel, en charge des lignes féminines d’habillement.

En parallèle, le groupe annonce une accélération de sa stratégie tournée vers l’alimentaire. Alors que le réseau de magasins uniquement alimentaires devrait être déployé d’ici mars 2017, Marks & Spencer vise d’ores et déjà le lancement de 100 magasins supplémentaires sur les exercices 2017-18 puis 2018-19. Le réseau compte pour l’heure 1,6 million de m² de surfaces de vente, en hausse de 1,6 % sur un an, tandis que la surface allouée à l’habillement et à la maison s’est pour sa part renforcée de 0,4 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com