×
6 686
Fashion Jobs
HERMES
CDI- Gestionnaire de Stock Chaussure H/F
CDI · PANTIN
GROUPE CHANTELLE LINGERIE
Chef de Projet si H/F
CDI · CACHAN
KSI RETAIL
Responsable Adv - Bijoux Haut de Gamme
CDI · PARIS
KSI RETAIL
Directeur-Rice Wholesale - Bijoux Haut de Gamme
CDI · PARIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Administrateur Systèmes Linux H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Technicien Support Applicatif - H/F
CDI · SAINT-DENIS
SHOWROOMPRIVE.COM
Développeur Mobile Android H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Dba Sql Server H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Développeur Mobile Ios H/F - Basé en Vendée
CDI · LES SABLES-D'OLONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Directeur de Clientèle - H/F
CDI · SAINT-DENIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Merchandising Amont H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Pôle Concept Scénographie H/F
CDI · PARIS
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sportstyle H/F
CDI · LILLE
LE COQ SPORTIF
Chef de Secteur Sportstyle H/F
CDI · STRASBOURG
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · PARIS
HADDAD BRANDS EUROPE
Assistant Directeur Retail & Grands Magasins Europe
CDI · SAINT-DENIS
KARA
Juriste Associate Manager en Droit Social Anglais Courant H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Contrôleur de Gestion Marketing H/F
CDI · PARIS
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Responsable Trade Marketing F/H
CDI · LES HERBIERS
ABSOLUT CASHMERE
Directeur Artistique/Styliste (H/F)
CDI · PARIS
SUD EXPRESS
Responsable Régional·e
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
23 nov. 2011
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Marks & Spencer: retour imminent en France, dix ans après sa fermeture brutale

Par
AFP
Publié le
23 nov. 2011

PARIS, 23 nov 2011 (AFP) - Dix ans après avoir brutalement fermé boutique en France, laissant 1.700 salariés sur le carreau, l'enseigne britannique Marks & Spencer s'apprête à rouvrir ses portes.Ce sera d'abord un magasin sur les Champs Elysées qui proposera à la vente une sélection de son offre, puis ouvriront quatre magasins plus grands en région parisienne.

Marks & Spencer
Un panneau annonçant l'ouverture prochaine d'un magasin Marks & Spencer sur les Champs-Elysées, à Paris, le 21 octobre 2011 (Photo Jacques Demarthon/AFP/Archives)

L'enseigne connue pour ses scones, ses plats anglo-indiens et ses vêtements avec plusieurs longueurs au choix, n'a pas encore officialisé la date d'ouverture, mais elle a invité les journalistes à visiter le magasin ce mercredi, laissant présager une ouverture jeudi.

Le premier magasin, situé au numéro 100, à la place d'Esprit dont il conserve les 35 employés, proposera sur trois étages une sélection d'habillement pour femmes, de lingerie et des produits alimentaires: sandwiches, salades, jus de fruits, plats cuisinés...

Marks & Spencer, une des principales chaînes britanniques avec un positionnement haut-de-gamme comparable à Monoprix, prépare quatre autres magasins en région parisienne d'une surface de 2.000 à 3.000 mètres carrés, assez grands pour présenter toute son offre vestimentaire, alimentaire et de décoration, a indiqué son directeur général international Jan Heere, sans dévoiler d'implantation.

Les centres commerciaux sont plus bavards: le deuxième magasin ouvrira en octobre 2012 à So Ouest à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), selon son promoteur Unibail-Rodamco, en négociations pour d'autres emplacements dans des centres franciliens prévus en 2013. Le plus grand magasin, 4.600 mètres carrés, ouvrira à Beaugrenelle (15ème arrondissement de Paris).

Le Carrousel du Louvre et Aéroville (ouverture prévue en 2013 près de Roissy) sont pressentis selon la presse.

L'enseigne a déjà lancé un site marchand français en octobre et prépare des supérettes alimentaires en région parisienne.

Désormais, elle veut se développer à l'international pour réduire sa dépendance aux cycles économiques britanniques.

Il y a dix ans, confrontée à un effondrement de son bénéfice, elle s'était repliée au Royaume-Uni, et avait fermé ses 38 magasins d'Europe continentale dont 18 en France, choquant ses employés français qui avaient appris la fermeture par e-mail ou dans les médias.

L'annonce avait déclenché un conflit social de plusieurs mois, très médiatisé, et un tollé dans la classe politique. En 2005, l'ex-PDG Luc Vandevelde, avait été condamné à 3.750 euros d'amende pour entrave au Comité d'entreprise.

Entretemps, le marché français est devenu beaucoup plus concurrentiel, sur le "snacking" avec le développement de la restauration rapide haut de gamme sous l'impulsion de Cojean et des magasins de proximité comme Monop, comme sur le textile, avec l'offensive des enseignes comme Zara et H&M.

"Des clients avaient déploré leur départ, mais maintenant, ils ont pris d'autres habitudes de consommation", relève Bernard Aimé, secrétaire national de la Fédération des services CFDT, souhaitant que les salariés qui ont eu "de grosses difficultés pour s'en sortir" bénéficient d'une priorité d'embauche.

Les Parisiens qui connaissaient l'enseigne ne devraient pas leur tenir rigueur mais "leur faire une fête", prévoit Bernard Boutboul, directeur du cabinet spécialisé Gira conseil. "Les consommateurs parisiens nous parlent régulièrement de leurs sandwiches avec une certaine nostalgie".

"Hormis la question de la fermerture brutale", les Français "ont gardé une très bonne image en termes de qualité", souligne Evelyne Chaballier, directrice des études économiques et prospectives à l'Institut français de la mode (IFM).

"S'ils apportent quelque chose au marché, on efface l'ardoise. Et les jeunes consommateurs ne se rappellent pas, ça fait dix ans", relève-t-elle. Sur la lingerie notamment, "certains acteurs doivent regarder leur retour avec inquiétude, ils ont manqué aux femmes".Par Andrea GRAELLS

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.