×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 févr. 2018
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Massimo Giorgetti vend un tiers de sa maison et signe un défilé triomphal

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 févr. 2018

Un jour, Massimo Giorgetti annonce la vente d'un tiers de sa maison de mode indépendante en pleine croissance. Et 48 heures plus tard, le fondateur de MGSM s’illustre avec un défilé passionné dédié à l’une des icônes de la littérature milanaise, Alessandro Manzoni.


MSGM - Automne-hiver 2018 - Collection femme - Milan - © PixelFormula


Le nouveau partenaire de la marque, Style Capital, dont l'intérêt avait été évoqué l'été dernier, fera l’acquisition de 32 % des parts de MSGM S.r.l., la maison mère du label contemporain de textile, chaussures et sacs MGSM.
 
Le pourcentage restant sera détenu par le soutien de longue date du créateur, Manifattura Paoloni, à 49 % et par Massimo Giorgetti lui-même à hauteur de 19 %. Massimo Giorgetti conservera ses fonctions de directeur créatif et artistique de la marque. Les termes de l’accord n’ont pas été dévoilés.

Fondée en 2009 par Massimo Giorgetti, la marque MSGM est devenue l’une des marques les plus populaires et les plus demandées sur le secteur du luxe contemporain. En 2017, MSGM a réalisé un chiffre d’affaires total d’environ 50 millions d’euros (avec une croissance annuelle de 15 % sur les trois dernières années) et une marge brute d’exploitation de 18 %. Cette année, le chiffre d’affaires devrait dépasser les 60 millions d’euros. Les ventes se répartissent comme suit : 26 % en Italie, 35 % en Asie (Chine, Corée et Japon) et 39 % dans le reste du monde (Europe et États-Unis).
 
Très appréciée des distributeurs internationaux, MSGM compte environ 650 clients multimarques et corners de grands magasins.
 
« Il n’y a que des bonnes nouvelles. Nous avions besoin d’un investissement majeur pour booster la croissance de MSGM. L’ouverture de belles boutiques coûte de l’argent et nous avons maintenant le capital pour le faire ! » s’est exclamé Massimo Giorgetti en coulisses de son défilé milanais.

Msgm - Automne-hiver 2018 - Milan - © PixelFormula


Avec celui-ci, on s'est encore aperçu que la mode italienne prend de plus en plus des airs de famille unie et heureuse. Aucun penchant patriotique dans ce défilé, cependant, mais bien un hommage à Alessandro Manzoni, l’auteur de l’un des plus beaux romans italiens du XIXe siècle : I Promessi Sposi (Les Fiancés). Certes, on parle de l’histoire dramatique d’un couple survivant aux affres de la guerre, de la famine et de l’enlèvement, mais les vêtements y sont étonnamment optimistes et tout à fait dans la veine qui semble faire fureur à Milan et chez MSGM en ce moment.
 
Le visage d’Alessandro Manzoni ornait d’ailleurs des chemises et des tops imprimés, et ses endroits préférés à Milan, comme le Bar Basso et la Pasticceria Cucchi, étaient représentés sur des écharpes de football surdimensionnées et des pulls jacquard originaux. Toujours dans la ligne de cette ode visuelle à Milan, Massimo Giorgetti (aujourd’hui installé à Rimini, sur la côte adriatique) a aussi fait figurer dans sa collection des images de la ligne d’horizon milanaise, des éléments artistiques futuristes et des chaînes décoratives. Les pantalons de survêtement et les tops de sport étaient particulièrement pétillants, tout comme les manteaux rembourrés à fleurs et les sneakers à plateforme.
 
Massimo Giorgetti ne sera jamais un créateur de haute couture, mais il comprend instinctivement la culture populaire et sait parfaitement cerner le style de prédilection des jeunes hipsters partis pour un week-end endiablé.
 
Ce défilé lui a valu une ovation prolongée et enthousiaste qui a amené un large sourire sur son visage. L’événement avait lieu sous une coupole moderne au centre de Milan, en face de l’église de San Fedele, où Alessandro Manzoni avait ses habitudes.
 
La marque possède aujourd’hui dix boutiques (une à Milan, une à Tokyo, deux en Corée, deux à Hong Kong, deux en Chine et deux au Moyen-Orient.) Des flagships devraient ouvrir cette année à Londres et New York. Sur les trois prochaines années, la marque espère ouvrir 30 boutiques MSGM supplémentaires.
 
Pas étonnant que Massimo Giorgetti ait l’air tellement heureux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com