×
7 106
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
31 mars 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

McArthurGlen Provence dévoile ses ambitions

Publié le
31 mars 2017

Miramas, son village médiéval, son école de golf et bientôt son village de marques. Le 13 avril prochain, le groupe londonien McArthurGlen ouvrira les portes de son nouveau centre outlet français sur les terres de cette commune des Bouches-du-Rhône de 25 000 habitants. Avec ses 25 000 mètres carrés de surface et ses 120 cellules de 40 à 950 mètres carrés, l'ambition de cette nouvelle destination shopping à prix cassés est grande : dépasser la fréquentation du site historique du groupe basé à Troyes.

Michela Frattini, directrice du centre - McArthurGlen


« Nous estimons que nous devrions attirer 2,2 millions de visiteurs sur la première année étant donné le cadre et l’offre, annonce Michela Frattini, qui prend la direction du centre après avoir officié au McArthurGlen de Troyes ces dernières années. Troyes accueille 3,5 millions de visiteurs par an. Et, à terme, notre volonté est de passer devant. »

A titre indicatif, le centre de Roppenheim, en Alsace, ouvert en 2012 et propriété de l’Espagnol Neinver, revendiquait une fréquentation de 1,2 million de visiteurs pour sa première année pleine d'exploitation.

Il faut dire qu’en ouvrant le premier centre de ce type dans le sud de la France, les Londoniens se sont offert un boulevard commercial. Installé à Miramas, le site est situé au croisement des autoroutes A7 et A54. Sa zone de chalandise comprend 4,8 millions de personnes situées à moins de 1h30 de trajet. Arles, Aix-en-Provence et Marseille sont à moins d’une heure de route.

Le groupe, qui a investi 120 millions d’euros pour développer son troisième centre dans l’Hexagone, déploie un plan média et d’affichage sur toute la zone pour annoncer son arrivée. « Il s’agit du budget communication le plus important que j’ai connu, glisse la directrice du centre. Début avril, nous allons utiliser l’effet ouverture avec de l’affichage aux arrêts de tram et à l’aéroport de Marseille, et dans toutes les villes de la zone. Nous communiquons aussi avec une campagne télé au niveau national. »

L'une des trois entrées du centre - McArthurGlen


Car le centre veut attirer bien au-delà de la Provence. Sa direction entend capter les nombreux touristes qui affluent sur les bords de la méditerranée. « A Troyes, deux clients sur trois viennent d’au-delà de la zone de chalandise. Il y a les Parisiens, mais aussi des Marseillais qui viennent spécialement ainsi que, durant l’été, les touristes du nord de l’Europe qui font un arrêt sur leur trajet vers le Sud », explique Michela Frattini. Et d'ajouter concernant le centre McArthurGlen Provence : « L’été, la population dans la zone de chalandise double avec les touristes. Nous pensons que certains s’arrêteront une journée supplémentaire pour venir. Nous avons déjà des cars de touristes coréens qui ont planifié leur passage entre leur visite du sud de la France et de l’Espagne. »

Le groupe entend clairement séduire les touristes internationaux, notamment asiatiques et du Moyen-Orient. Il dispose d’équipes sur ces marchés qui ont pour but de convaincre les tour-opérateurs locaux. L'architecture du centre, qui joue sur la reproduction d’un village provençal ou d’un espace camarguais, va dans ce sens. L’offre également. En parallèle des incontournables Ralph Lauren ou Nike, le site proposera Hugo Boss ou Escada.

Ambiance rue provençale par McArthurGlen - DR


D'autres acteurs du haut de gamme pourraient rejoindre le site. A son ouverture, McArthurGlen Provence accueillera par ailleurs les premiers outlets français de Bimba y Lola et d’Antony Morato. Le 13 avril, à l'ouverture, 80 % des surfaces seront occupés.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com