×
Publicités
Publié le
26 mars 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Menlook en pleine croissance

Publié le
26 mars 2014

Dans la morosité ambiante, il y a quand même des entreprises qui surperforment et entendent le faire savoir. C’est ainsi le cas du site de e-commerce masculin Menlook, lancé en 2010 par Marc Ménasé.

Celui-ci annonce avoir franchi l’an dernier la barre des 16 millions de visites avec une croissance du trafic de 104 %. Il relève également une progression de 114 % de son chiffre d’affaires par rapport à 2012. Selon nos estimations, celui-ci aurait atteint l’an dernier plus de 25 millions d’euros.


La croissance vient de plusieurs éléments, notamment l’acquisition du site de e-commerce anglais premium Oki-Ni, l’augmentation du panier moyen, en hausse de 17 % par rapport à 2012, à 160 euros, et la croissance de l’export.

Menlook existe en cinq langues à travers huit sites locaux. Il y a bien sûr le site français, mais aussi le site anglais pour la Grande-Bretagne (le deuxième pays pour Menlook en termes de ventes), les Etats-Unis et Singapour (où il vient d’ouvrir un bureau pour le marketing local) et quatre pays où le site est en langue locale: Allemagne (le troisième pays) l’Italie, l’Espagne et la Hollande.

Au total, le e-commerçant a ainsi livré, en février 2014 par exemple, dans 125 pays à partir de deux zones d’entrepôt, l’une située au sud de Londres, l’autre à côté de Lyon.

Quant à Oki-Ni, le site premium pèse quelque 20 % des ventes de l’ensemble. Avec comme plus gros pays le Royaume-Uni, puis les Etats-Unis, l’Australie et le Japon.

Aujourd’hui, les deux sites proposent entre 5 000 et 6 000 références à travers 400 marques. Leur nombre n’augmente plus vraiment. En revanche, le e-commerçant travaille davantage en profondeur avec les marques. Il a aussi développé la formule concession qui devrait être très majoritaire dans les deux ans, par rapport à l’achat ferme, seule formule retenue au début de l’aventure.

Menlook a aussi accueilli comme nouvelles marques Armani Collezioni, Armani Jeans, Levi’s, Gant, Harris Wilson, Veja, etc. Sur Oki-Ni sont entrés notamment AMI, Alexander Wang.

Il a en revanche sorti Rag & Bone, Façonnable, Dunhill, etc. "Mais ce n’est pas parce que ces marques ne marchent pas sur Menlook qu’elles ne marchent pas ailleurs", souligne Marc Ménasé.

Le groupe Menlook va s’adjoindre aussi une marketplace d’ici la fin de l’année. "L'idée est de proposer d’autres produits que de l’habillement comme des objets connectés, plus de produits de sport, etc. Pour mettre en place cette marketplace, nous accueillerons d’autres retailers et des fabricants ou marques elles-mêmes", souligne le dirigeant.

Autre évolution importante qui doit être introduite cette fois sur le premier semestre en cours. Menlook s’apprête à lancer ses nouvelles applications iPhone et iPad. Surtout, celles-ci s’accompagnent d’offres dédiées. "Il faut être réaliste, le consommateur ne se précipite pas sur son smartphone aujourd’hui pour acheter un produit sur internet, un polo Lacoste par exemple, explique Marc Ménasé. Il l'utilise surtout pour préparer sa commande qu’il passera à partir d’un ordinateur. En revanche, il peut être tenté par une offre spécifique, à durée de vie limitée".

D’où le lancement par Menlook de Menlook Today pour tablette et smartphone. Il s’agit d’un service de vente éphémère reposant sur "un jour, un produit, une offre". Chaque jour un produit est sélectionné dans l’assortiment Menlook et proposé à un prix avantageux pour une durée de 24h seulement. La réduction peut se situer entre 20 et 40 %. "Ce seront des produits soit iconiques, soit basiques", souligne Marc Ménasé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com