×
Publicités
Publié le
18 janv. 2012
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mess Around: une cinquantaine de nouveaux exposants attendus

Publié le
18 janv. 2012

C’est l’heure d’une nouvelle mutation pour Mess Around. Le salon lancé en 2008 change une nouvelle fois de visage pour devenir l’adresse chaussure de Who’s Next Prêt-à-Porter Paris. Exit l’espace Bagstage, confié au salon Le Cube: le chaussant revient au centre de l’offre avec près d’une cinquantaine de nouveaux exposants.

Le salon Mess Around en septembre 2011



Parmi les quelques 300 marques pour femme, homme et enfant figurent ainsi quelques nouveaux venus, comme Palladium, Replay, S.Oliver, G-Star Raw, Les Petites Bombes, Schott ou encore Loints of Holland, mais également Emu Australia, Liebling, Ultraficiel, Pixie Shoes. Ils rejoignent ainsi d’autres grands noms comme Converse, Aigle, Gant, Esprit, Kickers, Mephisto, Eden Park, Moschino, Hush Puppies et d’autres.

L’espace Mini Mess sera une fois de plus au rendez-vous, cette fois forte d’une cinquantaine de marques proposant des modèles pour enfant, dont Naturino, Petit Bateau, GBB, Mod8, Aster et autres.

De son côté, le concours Step by Step de Mess Around est intégré au concours de Who’s Next blog, récompensant quatre lauréats chaussures. En parallèle, le site de vente Spartoo a soumis au vote des internautes les créations des lauréats : Terhi Pölkki, Naranu, Kong Yiu Cheng et Neidy Boueth. Le vainqueur, dévoilé lors du salon, développera une collection capsule destinée à la vente sur Spartoo.

Cela fait huit mois que l’organisateur de Mess Around, Charly Expo, a été repris à 50 % par WSN Developpement. Organisatrice des salons Who’s Next et Première Classe, la société venait de reprendre la Sodes et son Salon Prêt-à-Porter Paris, autre locomotive de la Porte de Versailles. Le passage de ces rendez-vous sous un même étendard entraine l’arrivée des entrées payantes sur Mess Around, ainsi qu’une certaine hausse des tarifs pour les exposants.

"Il y a une confiance qui existe entre les professionnels et nous depuis des années", explique Jean-Paul Le Roux, fondateur du salon. "Ils savent que, par l’association avec les autres salons, cela signifie surtout une montée en gamme et l’arrivée de nouvelles prestations". Un développement qui sera visible dès le 21 janvier dans le hall 2.1 de la Porte de Versailles.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com