×
6 762
Fashion Jobs
YVES SAINT LAURENT SAS
Saint Laurent Executive Assistant & Project Coordinator H/F
CDI · PARIS
SÉZANE
Chargé(e) de Projet Paid Media Senior (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Chef Hote Vip Pour Production Audiovisuelle (H/F) -CDI- 35h
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Directeur Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
PACO RABANNE MODE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Responsable Industrialisation (H/F)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Chef de Projet Architecture Retail (F/H)
CDI · PARIS
MARINE SERRE
PR Coordinator
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Déménageur / Emballeur Luxe (F/H)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chauffeur Livreur / Manutentionnaire (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Stock Matières Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Services Généraux (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Cotateur Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
MICHAEL PAGE
Chef de Zone Export H/F
CDI · PARIS
BA&SH
Responsable Flux Sortants F/H
CDI · LOUVRES
COURIR
Responsable</b> d'Équipe</b> Stocks</b> / Stock Supervisor - F/H
CDI · HERBLAY-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Paie et Administration du Personnel (H/F) Haute-Couture
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion Pricing (H/F)
CDI · PARIS
LANVIN
Contrôleur de Gestion (H/F)
CDI · PARIS
RETAIL CONSEIL
Responsable Formation Multi Sites (Retail Learning) Mode Luxe
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
7 févr. 2017
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Michael Kors continue de reculer au troisième trimestre

Publié le
7 févr. 2017

Michael Kors s’inscrit encore en recul au troisième trimestre de son exercice en cours. Sur les neuf premiers mois de l'exercice 2016-17 clos le 31 décembre, le chiffre d’affaires de la marque de luxe accessible américaine atteint 3,42 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros), diminuant de 2,4 % (-2,3 % hors effet de change). Le bénéfice net s’élève quant à lui à 579 millions de dollars (542 millions d’euros), chutant de 12 % par rapport à la même période un an plus tôt, selon les chiffres trimestriels publiés par la Maison.

Michael Kors Collection, printemps-été 2017 - © PixelFormula


Sur le seul troisième trimestre de son exercice, le chiffre d'affaires a baissé de 3,2 ​​%, à 1,35 milliard de dollars (1,26 milliard d’euros), tandis que le bénéfice net a plongé de 8 %, à 271,3 millions de dollars (254 millions d’euros). Ces résultats sont présentés comme « en ligne avec nos attentes » par John Idol, le PDG de la société, qui se dit satisfait de « la bonne réponse des consommateurs par rapport à nos sites e-commerce en Europe ».
 
Mais ils ont, de fait, contraint la société à revoir ses objectifs à la baisse pour son exercice complet, comme elle l’indique dans son communiqué. Le label américain vise désormais un chiffre d’affaires situé autour de 4,48 milliards de dollars (4,2 milliards d’euros) contre les 4,55 milliards de dollars (4,26 milliards d’euros) sur lesquels il tablait au trimestre précédent.

Le patron du groupe se dit « déçu », en particulier, par le recul trimestriel des ventes à périmètre comparable dans les magasins de la marque nord-américains et européens, sans donner de chiffres.
 
« Nous croyons que les vents contraires sur ces marchés se poursuivront tout au long de la saison pour le printemps », avertit le PDG, mettant en avant, entre autres, « la réduction du trafic dans les centres commerciaux, la fluctuation des devises, l'incertitude entourant certains changements politiques dans les pays européens ».
 
Les ventes nettes dans les magasins monomarques ont progressé sur le troisième trimestre de 9,2 %, à 836,2 millions de dollars (783 millions d’euros), mais uniquement grâce à l’Asie, où le chiffre d’affaires a été multiplié par quatre - région à grand potentiel pour la marque, comme l’a souligné le dirigeant -, alors que les ventes ont légèrement décliné en Amérique et en Europe.
 
Ces ventes nettes ont été poussées en effet par l’ouverture de 193 boutiques sur un an, dont 143 magasins récupérés suite à la reprise du contrôle des ventes dans la Grande Chine et en Corée du Sud, indique le groupe. Or, à périmètre comparable, le chiffre d’affaires a chuté de 6,9 % entre octobre et décembre 2016.
 
Ce sont les ventes en gros qui ont principalement entraîné la baisse du chiffre d’affaires du groupe ainsi que la baisse des royalties liées aux licences. Sur le dernier trimestre, les ventes en gros ont ainsi chuté de 17,8 % (-17,5 % hors change), à 473,1 millions de dollars (443 millions d’euros), tandis que les licences ont apporté à la marque 43 millions de dollars (40 millions d’euros), soit une chute de 23 % du segment.
 
Face à un marché américain saturé et en souffrance, qui reste le principal débouché pour Michael Kors avec un chiffre d’affaires trimestriel de 983,8 millions de dollars (921,4 millions d’euros), l’Asie reste le débouché le plus dynamique pour la marque, la région enregistrant une nette amélioration grâce au rachat de ses magasins dans plusieurs régions. L’Europe représente quant à elle un marché beaucoup plus important, avec un chiffre d’affaires de 256,7 millions de dollars (240 millions d’euros).
 
Le groupe coté à Wall Street totalise 816 magasins et concessions contre 623 sur la même période l’année précédente. Compte tenu des points de vente en franchise, la griffe comptabilise 944 boutiques dans le monde au 31 décembre 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com