×
Publicités
Publié le
4 févr. 2015
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Milano Unica débute en demi-teinte

Publié le
4 févr. 2015

Ce n’était pas la foule des grands jours, mercredi, à Milano Unica. Les allées du salon de référence du textile italien, qui se tient jusqu’au 6 février au sein des pavillons de Fieramilanocity à Milan, semblaient, en effet, plus spacieux que d’habitude...

Cette XXème édition, dédiée aux collections de tissus et d’accessoires pour la saison printemps-été 2016, réunit 353 exposants, dont 64 provenant de l’étranger, soit une cinquantaine de moins par aux 398 entreprises présentes l'an dernier.

Une absence qui se fait sentir, beaucoup de tisseurs italiens ayant préféré faire l’impasse sur Milan cette saison, se rendant d’abord à Munich Fabric Start, qui se tenait du 2 au 4 février, pour participer ensuite à Première Vision du 10 au 12 février.

Silvio Albini inaugure la 20ème édition de Milano Unica


Côté conjoncture, la donne a changé également. «Sur les derniers mois, le scénario 2014 s’est modifié en partie. Certains nuages économiques et géopolitiques sont apparus à l’horizon », prévient le président de Milano Unica, Silvio Albini, lors de son intervention à l’occasion de la cérémonie inaugurale de la manifestation textile mercredi 4 février.

« La crise en Russie et en Ukraine, la lourde dévaluation du rouble, la difficile situation en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, qui touche aussi la Turquie, en Chine à Hong Kong et à Macao, les profonds reflets de la politique d’austérité du gouvernement chinois, ainsi que le Brésil et l'Amérique du Sud, qui sont en fort ralentissement. Ces événements nous préoccupent, comme ils préoccupent nos clients, mais nous ne devons pas trop dédramatiser », note-t-il.

Pourtant, les chiffres de 2014 annoncent une embellie. Après deux ans de recul (2012 et 2013) pour la production et les exportations de textile italien, 2014 a marqué une inversion de tendance avec un chiffre d’affaires de la filière textile transalpine dépassant à nouveau les 8 milliards d’euros (8,022) en hausse de 3,8 % par rapport à 2013. Un résultat atteint grâce à la reprise de la demande interne (+4,4 %).

A part les tissus en coton, tous les types de productions textiles progressent, le secteur lainier contribuant à lui seul pour 40 % au chiffre d’affaires total, selon les estimations élaborées par le centre d’études de SMI, l’organisme patronal de l’industrie de la mode italienne.

Les exportations de tissus italiens ont crû, en particulier, de 3,3 % en 2014, tandis que les importations de tissus vers l’Italie ont augmenté de 6,5 % avec un solde commercial positif s’affichant à 2,381 milliards d’euros. Un chiffre qui assure à lui seul plus qu’un quart de l’excédent commercial du secteur textile-habillement dans son ensemble.

Sur les dix premiers mois de 2014, l’Allemagne constitue toujours le premier débouché pour la Péninsule avec une part de 10,6 % de l’export total, mais s’inscrit en recul (-3,4 %) à 333 millions d’euros, tout comme la France, troisième marché pour le textile transalpin, (-1,9 %). La Roumanie constitue quant à elle la deuxième destination des tissus italiens avec une progression de 8,3 % entre janvier et octobre 2014.

Parmi les destinations extra-européennes, les exportations vers la Tunisie reculent de 3,5 %, celles vers la Chine de 9,6 % et celles vers Hong Kong de 11,9 %, ces deux destinations mises ensemble représentant le troisième débouché pour le textile italien devant la France. De belles progressions à deux chiffres sont à signaler en revanche vers l’Espagne, les Etats-Unis, le Portugal, la Bulgarie et la Pologne.

Pour regagner des parts de marchés en Chine, Milano Unica veut mettre l’accent sur sa prochaine édition à Shanghai en mars, où les Italiens se présenteront cette année dans un même espace : le textile avec Milano Unica, les chaussures, via TheMicam Shanghai, ainsi que l’habillement dans le cadre de l’initiative « Italian [email protected] ».

Brunello Cucinelli, Pierluigi Loro Piana, le maire de Milan Giuliano Pisapia, Antoine Arnault, Silvio Albini lors de l'inauguration de Milano Unica


Grâce à l’aide du gouvernement, pour la première fois, l’entière filière de la production du Made in Italy sera rassemblée dans un salon. Un projet que le gouvernement souhaite dupliquer aux Etats-Unis avec la naissance d’une version new-yorkaise de Milano Unica.

Autre nouveauté, l’accueil au sein de Milano Unica Shanghai d’octobre d'exposants du salon consacré aux filateurs FILO. Enfin le vice-ministre du Développement économique Carlo Calenda a annoncé l’organisation d’ici à deux ans « d’une grande exposition-anthologie consacrée au textile et à la mode Made in Italy ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com