×
Publicités
Publié le
29 avr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Millesia voit Calao Finance entrer à son capital

Publié le
29 avr. 2014

Une nouvelle étape de la relance de Millesia vient d'être franchie. La marque de lingerie haut de gamme lyonnaise fondée en 1994 avait connu des épisodes compliqués, jusqu'à sa relance en 2010 sur de nouvelles bases, Charles de Tournay se joignant à la famille fondatrice menée par Daniel Perret dans cette aventure. En ce printemps 2014, un nouvel actionnaire les rejoint: le fonds d'investissement Calao Finance.

Millesia printemps-été 2014.


Sans dévoiler la hauteur exacte de la prise de participation de Calao Finance, on précise chez Millesia que celle-ci est minoritaire, les familles Perret et de Tournay restant à elles deux majoritaires. "L'objectif de cette entrée au capital est de renforcer nos fonds propres ainsi que nos ressources pour développer la société", explique Charles de Tournay, le gérant de Millesia.

Deux objectifs immédiats ont été énoncés. Dans un premier temps, il s'agit de renforcer l'exécutif avec des recrutements seniors encore en cours. Dans un second temps, il s'agit de renforcer la marque dans sa distribution, en France et à l'international. Deux créations de filiales étrangères sont ainsi déjà "dans les tuyaux", dixit Charles de Tournay, en Italie et aux Etats-Unis.

Millesia opère pour l'instant via des agents et des distributeurs dans une quinzaine de pays et 400 points de vente. La reprise en direct des marchés américain et italien doit permettre à la marque de lingerie haut de gamme de s'y renforcer.

A terme, l'autre priorité des dirigeants est de renforcer la notoriété de la griffe, en communicant et en assurant des points de vente à forte visibilité. Ils espèrent ainsi un retour de Millesia dans les grands magasins de premier plan en 2015, et pourquoi pas une ouverture de flagship parisien à plus long terme pour la marque qui se concentre aujourd'hui sur le wholesale.

Sous quatre ans, l'objectif est de multiplier le chiffre d'affaires par quatre, pour atteindre 10 millions d'euros, et d'inverser la proportion France/export aujourd'hui à 60/40. De son côté, Calao Finance confirme son intérêt pour le secteur mode et textile, après avoir investi l'an dernier dans la griffe Inès de la Fressange, et auparavant Digital Fashion Group, qui développe les sites e-commerce Envie de Fraises et Scarlett.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com