×
Publicités

Miroglio: 2011, année de réorganisation et d’internationalisation

Publié le
today 13 mai 2012
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe de textile et d’habillement Miroglio, spécialisé dans la fast-fashion et le prêt-à-porter à travers entre autres les marques Elena Mirò, Caractère et Motivi, a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 1,04 milliard d’euros, en hausse de 4,5% par rapport à 2010. En revanche, son résultat brut d’exploitation, qui s’élève à 63,5 millions d’euros, a chuté de 40% par rapport à l’année précédente.

Comme il l’explique dans une note, le groupe s’est surtout concentré en 2011 sur sa réorganisation interne et industrielle, tout en renforçant sa présence internationale "avec d’importants développements sur les marchés russe et chinois, notamment grâce à l’alliance stratégique avec le fonds Mandarin". Ce fonds d’investissement italo-chinois, Mandarin Capital Partners, est entré dans le capital du groupe piémontais en investissant 40 millions d’euros en juin dernier avec l’objectif de valoriser les marques de Miroglio, mais aussi d’acquérir des sociétés de mode chinoises.

Dans cette perspective, l’Italien a créé début mars un bureau consacré à l’expansion en Chine baptisé China Market Development Organisation (MDO), tout comme avait été créé en septembre un bureau MDO pour la Russie, et a nommé dans la foulée un managing director pour la Chine, Aldo Spaanjaars. Miroglio est déjà présent en Chine depuis 2004 à travers une société commune paritaire avec Elegant Prosper, qui compte près de 420 points de vente. Il a ouvert par ailleurs sur ce marché une quarantaine de magasins Motivi.

Tout au long de 2011, le groupe Miroglio a poursuivi "la rationalisation du réseau de ses sociétés à l’étranger", souligne-t-il, passant de 58 sociétés dans 36 pays en 2010 à 49 sociétés dans 34 pays en 2011 avec un total de 2100 magasins monomarques. En 2011, il a investi 70,3 millions d’euros principalement dans le secteur de la mode avec l’ouverture de 70 points de vente, dont 50 à l’étranger. Il a aussi renforcé son bureau marketing avec la nomination de Alessandro Cicchetti au poste de chief marketing officer en juin 2011.

En ce qui concerne la réorganisation industrielle, le groupe vient de se séparer de deux filatures, en Italie et en Bulgarie, qu’il a cédées au groupe piémontais de Biella Sinterama, spécialisé dans la production de fils en polyester coloré, en échange de participations au sein de cette société.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com