×
Publicités

Miroglio a poursuivi en 2012 la restructuration du groupe

Publié le
today 22 mai 2013
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe Miroglio a continué à se focaliser en 2012 sur la rationalisation et la réorganisation amorcées ces dernières années. L’entreprise piémontaise d'Alba, active dans le secteur du textile et de l’habillement, propriétaire entre autres des marques Motivi, Caractère et Elena Mirò, clôture l’exercice 2012 avec un chiffre d’affaires de 883,2 millions d’euros contre 933,9 millions en 2011 (-5,4%), tandis que le résultat brut d’exploitation (Ebitda) s’est effondré, passant de 47,6 millions d’euros en 2011 à 3 millions en 2012, indique le groupe dans un communiqué.

Le nouveau concept de Motivi, principale enseigne du groupe Miroglio


Le chiffre d’affaires a été calculé dans le dernier exercice "selon un principe comparable de consolidation", précise l’entreprise, qui a redéfini son périmètre suite à des cessions, ne consolidant plus par ailleurs certaines activités. Le chiffre d’affaires publié en 2012 s’élevait en effet à 1,042 milliard d’euros, tandis que l’Ebitda s’affichait à 63,5 millions d’euros. Comme l’explique le communiqué, en 2012 a été effectuée "une complexe opération de redéfinition du périmètre du business afin de se focaliser sur les activités stratégiques et sortir de certaines productions considérées en dehors du cœur de métier de l’entreprise".

En particulier, il a été décidé de modifier les critères de consolidation dans le bilan de Elegant Prosper, la joint-venture en Chine. Tandis que dans les exercices précédents était consolidé le chiffre d’affaires total de cette société, dont Miroglio détient la moitié des parts, à partir de 2012 n’a plus été consolidé que 50%, soit la moitié des 230 millions d’euros réalisés par la joint-venture. Elegant Prosper est “une marque chinoise de haut niveau” qui s'est développée à partir de 2004 avec le savoir-faire de Miroglio, et compte aujourd’hui 640 magasins.

Dans le bilan 2012 a été également consolidé 50% du chiffre d’affaires de la joint-venture turque Ayaydin, contrôlée de manière paritaire par Miroglio, qui détient trois marques et 100 boutiques. Parallèlement ont été cédées deux activités considérées comme non stratégiques: le business du fil continu en polyester repris par l’Italien Sinterama et la marque-enseigne française Sym rachetée par le groupe allemand Steilmann. "L’impact de ces deux cessions, finalisées, devrait se répercuter sur l’exercice 2013", souligne Miroglio.

Forte de ce “nettoyage”, l’entreprise espère améliorer sa compétitivité en contenant ses coûts afin de se focaliser davantage sur l’expansion internationale. En Chine, le groupe compte, au-delà des magasins Elegant Prosper, 45 points de vente Motivi destinés à monter à 100 d’ici à deux ans, tandis qu’en Russie ils sont 70. En poursuivant sa stratégie de partenariats avec des opérateurs locaux, Miroglio espère débarquer bientôt au Brésil. Le groupe est présent dans 30 pays à travers près de 1 400 magasins monomarques, 2 000 en incluant les points de vente des joint-venture.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com