×
Publicités
Publié le
14 avr. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Moa passe sous le contrôle du spécialiste de l'accessoire Rand Frères

Publié le
14 avr. 2011

Moa doit se relancer, et elle le fera avec une référence du secteur de l’accessoire grande diffusion, Rand Frères. En décembre dernier, le groupe familial a pris une participation de 50% dans la marque créée il y a une dizaine d’années. Une entrée au capital doublée d’une augmentation de capital.

Rand Frères, Moa
Visuel Moa printemps-été 2011.


Un apport nécessaire puisque Moa a enregistré pour la deuxième année consécutive des pertes de près de 2 millions d’euros en 2010, pour un chiffre d’affaires de 15 millions environ (16 millions en 2009). Cet accord prévoit également la création d’une filiale commune dédiée aux corners et au négoce.

Un quart du capital est toujours détenu par les fondateurs Sébastien Bismuth et Cyrille Tarica, et le quart restant par le groupe Etam. Le groupe de prêt-à-porter qui détenait auparavant 35% des parts a vu ce pourcentage diminuer par le jeu de l’augmentation de capital. Le partenariat entre les deux enseignes a permis à Moa d'être présent en shop-in-shop dans une quinzaine de magasins Etam.

En plus de ces corners chez Etam, Moa recense une trentaine de boutiques en France, principalement en propre, et une quinzaine de boutiques à l’étranger. Un parc qui a déjà été réduit, notamment hors de nos frontières, depuis 2009 première année déficitaire.

Reste à savoir si Rand Frères, via son PDG Michael Ziegler, va souhaiter conserver tout ou partie de ses enseignes ou plutôt opter pour le tout corner, plus proche de sa stratégie historique. Rand Frères est un des leaders français de la bijouterie fantaisie de distribution, le groupe a notamment lancé la marque Bala Boosté et détient une partie du capital de Lollipops.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com