×
Publicités
Publié le
26 avr. 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mode et Finance entend mobiliser les industriels du luxe

Publié le
26 avr. 2014

Créée en 1999, la société d’investissement Mode et Finance aujourd’hui intégrée dans BPI France, la banque publique d’investissement créée par les Pouvoirs publics, entend se donner de nouveaux moyens.

Sous l’intitulé Mode et Finance 2, sa directrice générale déléguée Isabelle Ginestet a annoncé aux Rencontres internationales de la mode et du textile de Hyères avoir reçu le feu vert pour lancer un appel de fonds important auprès d’industriels du luxe afin de financer davantage de projets.

AMI est soutenue par Mode et Finance (visuel automne-hiver 2014-2015, photo Pixel Formula)


Fin 2013, elle gérait 12,5 millions d’euros de fonds avec une fourchette d’intervention allant de 400 000 euros à 1,5 million d’euros.

L’objectif est de pouvoir mobiliser au total de 30 à 40 millions d’euros et de renforcer ainsi son intervention.

A une question de Ralph Toledano, président de la division mode du groupe Puig, qui s’inquiétait des conditions d’attribution des fonds –« s’il n’y a pas d’accompagnement des jeunes entreprises, les groupes ne vous soutiendront pas, a-t-il affirmé. Il faut éviter le sparadrad, la prothèse », Isabelle Ginestet a répondu que cela est prévu.

« Il est clair que l’investissement financier seul ne suffit pas. Il faut un couple créateur gestionnaire et un programme d‘accompagnement », a souligné Isabelle Ginestet. Elle a d’ailleurs annoncé une convention de partenariat en cours entre le fonds et l’Institut français de la mode.

Didier Grumbach, président de la fédération française de la couture, a aussi relevé que Mode et Finance peut associer des compétences.

Mode et Finance soutient ou a soutenu des entreprises comme AMI, Yiqing Yin, Each Other, Nicolas Andreas Taralis, Bouchra Jarrar, Anne-Valérie Hash, Patyka Cometics, Lutz, Blixa (A.F. Vandevorst).

Il est vrai que ces investissements ne sont pas tous heureux. Anne-Valérie Hash a décidé au début de cette année de mettre sa société entre parenthèses. Pire, Patyka Cosmetics a été mise en liquidation judiciaire le 21 juin 2013.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com