×
Publicités
Publié le
8 févr. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Montagut investit le Faubourg Saint-Honoré

Publié le
8 févr. 2012

Ce n’est pas un retour au pays car la marque Montagut n’a jamais quitté la France. Son siège social est toujours à Saint Sauveur de Montagut, près de Valence, avec sa logistique, son bureau de style, composé exclusivement de free lance, etc.

Mais l’ouverture d’un point de vente début mars prochain à Paris, 90 rue du Faubourg Saint Honoré est une manière de signifier que la marque de maille a des attaches ici même si son activité est à plus de 90% en Asie du Sud-Est.



Au Faubourg Saint-Honoré, Montagut prend la place d’une enseigne multimarque de référence, Liliane Romi, qui y était installée depuis plusieurs dizaines d’années (transaction agence Façades). Elle ne disparait pas d’ailleurs de Paris. Elle déménage de l’autre côté des Champs-Elysées, à proximité de la rue de Marignan.

Le choix de l’artère vient à la fois de la volonté d’intégrer un emplacement parisien de premier choix. Mais aussi de ne pas se couper de ce côté-ci du monde, de la clientèle asiatique et notamment chinoise qui fréquente en masse la capitale française… Selon Arnaud Delatour, directeur commercial et marketing du groupe, la clientèle internationale pèse 85% de la fréquentation du Faubourg Saint-Honoré.

L’histoire de Montagut est peu commune sur les 40 dernières années. En fait, le fabricant de maille a connu un vrai et grand succès au début des années 1960 avec l’invention par Léo Gros d‘un produit, le polo tissé en fil lumière (en fait des fibres polyamides très brillantes) qui offrait l’intérêt d'être très soyeux au toucher, d’être infroissable, de sécher rapidement et d'évacuer la transpiration selon Pierre Gros, le dirigeant actuel et fils de Léo. Et puis 1968 arriva, avec la mode hippie et le retour aux matières naturelles.



C’est alors que Léo Gros est allé prospecter en Asie et a su séduire cette région du monde. Aujourd’hui, Montagut diffuse à travers 3000 points de vente en Asie du Sud-Est. Avec ses propres filiales de commercialisation à Taïwan, Canton, Hong-Kong et Singapour. En Chine par exemple, la marque ne diffuse que sa ligne homme.

Dans cette région du monde, Montagut a développé au fur et à mesure du temps des activités de licence en chaussures, maroquinerie, bagagerie, etc. Pour la fabrication, "l’entreprise est pragmatique, souligne Arnaud Delatour. Pour l’Europe, le produit est fabriqué en Europe, au Portugal dans une usine du groupe. Pour la Chine, il est fabriqué en Chine".

En France même, Montagut est diffusé dans environ 230 points de vente multimarques. Elle voisine souvent avec des marques comme Boss et Armani. "Au Japon, via notamment des corners en grands magasins, Montagut est souvent référencé avec Brunello Cucinelli et Malo", souligne le directeur commercial et marketing. La marque a aussi lancé une ligne plus casual, plus jeune, baptisée Montagut Latitude. Elle était présente au dernier Who’s Next, "qui s’est très bien passé", souligne Arnaud Delatour.

La marque entend aussi lancer un site marchand. Elle est en discussions avec certains prestataires. Une équipe projet a ainsi été constituée autour de Nicolas Gros, l’un des fils de Pierre Gros. Celui-ci vient ainsi d’intégrer le groupe comme coordinateur du site internet. Il travaillait précédemment chez Equinox Consulting, conseil en organisation et management. Une manière d’assurer l’avenir familial de Montagut…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com