×
Publicités
Publié le
8 août 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Morning Glory réveille la casquette

Publié le
8 août 2013

Le lin l’été, le velours l’hiver : des choix qui n’ont rien d’originaux dans l’univers du vêtement. L’approche est en revanche un peu plus décalée en ce qui concerne l’accessoire qu’est devenue la casquette. Avec Morning Glory, Pierre-Edouard Thibaud, ancien de l’Iseg et passionné du produit, a opté pour cette approche décalée du couvre-chef.

Modèles de l'automne -hiver 2013-14. Visuels Morning Glory.

Morning Glory, fondée à la fin 2012 et qui présentait ses collections lors du dernier salon parisien Who’s Next joue avec quatre formes de casquettes. « Nous avons travaillé sur les formes en revisitant la Trucker et l’USA Caps mais surtout en jouant avec la 5 Panel. Nous avons imaginé notre propre forme, la 7 Panel ». Sur cette base, Morning Glory joue avec les couleurs et les matières exploitant donc le lin, le velours mais aussi le daim ou le jersey. Elle propose des pièces entre 29 et 35 euros pour toucher une clientèle adepte de streetwear premium. « Nous nous identifions en marque d’accessoires de mode, explique le fondateur. Je ne nous vois pas faire des chemises et des pantalons. Par contre nous allons continuer de travailler les matières tout en restant sobres. Nous avons par exemple intégré dans la dernière collections des patchs et des pattes de serrage en cuir ». Pour l’automne-hiver, elle intègre quelques bonnets à son offre.
La marque, qui comptait une quinzaine de points de vente sur sa première saison s’appuie à présent sur une équipe de commerciaux sur la France et a choisi de prendre une agence de communication pour gérer son image à partir de la rentrée de septembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com