×
Publicités
Publié le
5 mars 2014
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Mozambique: un trio d'entreprises portugaises crée un hub textile

Publié le
5 mars 2014

Alors que leurs clients sollicitaient une production moins assujettie au coton chinois ou indien, trois entreprises portugaises se sont tournées vers le Mozambique pour y développer un hub de production allant jusqu'au produit. Première étape, le lancement de l'activité filature est attendu pour mai, avec une capacité initiale de 3 000 tonnes de fibres produites par mois. Le tout d'ores et déjà destiné à de grandes marques occidentales, sur une chaîne de production allant de la ferme de coton jusqu'au client.

C'est en 2006 que les sociétés Mundifios, Mondotextile et Crispim Abreu ont lancé ce projet, tandis qu'il aura fallu un an et demi pour construire le complexe industriel dans la région de Gaza. Réunie sous le nom de Cafa, l'entité profite du label Cotton Made in Africa (CMA) et entend décrocher les certifications écologiques pour son complexe de production, ainsi que le label Better Cotton Initiative.

Mais la zone industrielle, qui a nécessité 15 millions d'euros d'investissements, est également ouverte à d'autres entreprises étrangères qui souhaiteraient profiter du hub, via des locaux prévus en conséquence. Cafa a en tout cas d'ores et déjà séduit les industriels locaux, la nouvelle entité CafaIntelec Holding intégrant les dix industriels majeurs du pays.

"L'une des principales difficultés au Mozambique est que la force de travail n'est pas formée, ce qui nous a poussés à bâtir notre propre structure de formation", explique Joaquim Antonio Fernand, administrateur de Mundifios, venu représenter l'entreprise à Shanghaï sur les salons Intertextile et Yarn Expo.

"Un autre problème est l'alimentation en énergie. L'Afrique représente autant de potentiel que de challenges. Mais nos clients sont très satisfaits d'avoir un fournisseur venant d'Afrique, car cela permet de combiner notre expérience avec le développement social d'un pays qui a besoin des investissements étrangers de ce type pour atteindre son potentiel".

Le hub sera à 100 % tourné vers l'exportation, suivant les commandes des trois partenaires. Les productions seront ainsi principalement destinées aux marchés d'Afrique du Sud, des Etats-Unis et de l'Union européenne, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France en tête. Parmi ses clients, le consortium compte de grands noms parmi lesquels Zara, Desigual, Esprit, Debenhams, Marks & Spencer, Auchan, Carrefour, Agatha Ruiz de la Prada, Gant, Macy's, John Ellis, ou encore El Corte Ingles.

En 2013, l'Afrique représentait 8 % de la production mondiale du coton. La production du Mozambique a quant à elle doublé sur les trois dernières années, tandis que le revenu des producteurs a été multiplié par quatre, notamment grâce à une qualité de la matière blanche surpassant celle des vastes productions indiennes et chinoises.

Quelque 200 000 foyers du pays vivraient des revenus occasionnés par la culture du coton, selon l'International Cotton Advisory Commitee (ICAC).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com