×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 sept. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Neiman Marcus va fermer un quart des magasins Last Call

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
18 sept. 2017

En juillet dernier, Neiman Marcus avait dû supprimer 225 postes et cherchait à redéfinir la stratégie de Last Call, sa chaîne de magasins à prix réduits. Moins de deux mois plus tard, le détaillant de luxe américain a décidé de fermer les portes d'un quart de ses magasins Last Call - c'est-à-dire 10 magasins sur 38 - pour équilibrer un déficit sévère des ventes dans ses propres magasins Neiman Marcus.


Neiman Marcus s'apprête à fermer 25 % de ses magasins Last Call - Neiman Marcus


Comme ses compétiteurs Nordstrom et Barneys New York, Neiman Marcus avait d'abord fait le choix d'étendre ses boutiques à prix réduits, dans l'idée de renforcer les ventes - malgré le risque de voir les clients se tourner exclusivement vers ce type de magasins et négliger les produits à prix pleins des autres points de vente. Risque réel puisque les trois chaînes ont vu les ventes de leurs grands magasins décliner en comparaison de celles de leurs boutiques à prix réduits.

La décision de fermer les magasins Last Call, annoncée mardi dernier, fait suite à sept trimestres de ventes déficitaires d'affilée pour les grands magasins Neiman Marcus. « Cette décision a pour but d'optimiser nos magasins Last Call, afin de proposer le meilleur service à nos clients, tout en dégageant des ressources supplémentaires pour nos magasins Neiman Marcus et Bergdorf Goodman, a expliqué Elizabeth Allison, vice-présidente de Last Call dans un communiqué de presse. Nous choisissions d'investir en priorité sur nos points forts, en tant que leader de la vente au détail de produits de luxe ».

Neiman Marcus souhaite aussi restructurer ses magasins Last Call, pour y proposer une gamme élargie de produits venus de ses propres magasins, afin d'attirer plus de clients, et ce malgré le fait que les produits fabriqués à destination des boutiques à prix réduits apportent de meilleures marges. Pour rappel, le groupe détient les enseignes de magasins Meiman Marcus, Bergdorf Goodman et Last Call ainsi que les plateformes en ligne Horchow et Mytheresa.com.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com