×
Publicités
Par
Reuters
Publié le
6 août 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Neiman Marcus vise une introduction en bourse (IPO)

Par
Reuters
Publié le
6 août 2015

L'enseigne de luxe américaine Neiman Marcus a déposé mardi auprès des autorités américaines une demande d'introduction en bourse (IPO), sa deuxième tentative en deux ans.

Agé de 100 ans, le retailer - soutenu par le Canadian Pension Plan Investment Board (CPPIB) et Ares Management LP - vend des vêtements, des sacs, des chaussures, des cosmétiques et des bijoux.



Basé à Dallas, Neiman Marcus exploite 41 grands magasins portant son nom, ainsi que le célèbre magasin Bergdorf Goodman sur la 5e Avenue de Manhattan et la chaîne Last Call. 

Les précédents propriétaires de Neiman Marcus, TPG Capital et Warburg Pincus, avaient déjà prévu une introduction en bourse en juillet 2013, mais ils avaient finalement décidé de vendre l'enseigne au CPPIB et Ares Management pour 6 milliards de dollars. 

Cette nouvelle IPO intervient alors que la croissance annuelle du marché du luxe en Amérique du Nord s'apprête à dépasser celle du reste du monde : +4,1 % contre +3,6 % selon Euromonitor International.

Près de 38 % des clients du groupe ont un revenu moyen de plus de 200.000 dollars par an, selon l'enseigne. Et près de 40 % des ventes du retailer, qui vend également des produits de grandes marques de luxe telles que Chanel, Gucci, Prada et Louis Vuitton, sont faites auprès des membres de son programme de fidélité InCircle, qui dépensent environ 11 fois plus que les autres clients. 

Le chiffre d'affaires de Neiman Marcus a augmenté de 4,1 %, à 4,84 milliards de dollars, au cours de l'exercice fiscal clos le 2 août 2014. L'enseigne a affiché 22 trimestres consécutifs de croissance des ventes à magasins comparables jusqu'à la fin du troisième trimestre de l'exercice 2015. 

Le retailer a cependant déclaré une perte de 147,2 millions de dollars, alors que le bénéfice était de 163,7 millions un an plus tôt.

 

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.