×
Publicités

New Look, cible du fonds vautour Alchemy Partners

Publié le
today 19 févr. 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le fonds vautour Alchemy Partners pourrait enchérir pour s’adjuger la chaîne de fast fashion britannique New Look, selon le Sunday Times. Souffrant de la chute de ses ventes et d’une perte de confiance, l’enseigne a vu la valeur de ses obligations s’effondrer dernièrement. Certaines d’entre elles, qui s’échangent à la Bourse de Luxembourg, se négociaient à moins de 20 pence la semaine dernière.


Président de New Look de 2011 à 2014, Alistair McGeorge a repris les rênes de l'enseigne il y a quelques mois. - New Look


Le fonds Alchemy Partners, qui envisagerait de passer à l’achat, est spécialisé dans l’investissement au capital d’entreprises en difficulté. Depuis sa création en 1997, il a investi plus de 3 milliards de livres sterling dans plus de 140 transactions. Le fonds a déjà eu des contacts avec New Look puisqu’il a échangé ses obligations dans la société en 2013, et connaîtrait l’actuel président de la chaîne, Alistair McGeorge, qui est revenu à la tête de New Look en novembre dernier. Avec l’ambition de redresser la marque fondée en 1969.

Faisant partie du groupe sud-africain Brait depuis 2015, l’enseigne a été touchée au troisième trimestre de son exercice par une nouvelle baisse de son chiffre d’affaires, qui a reculé de 6 % en ce qui concerne les ventes générées par les magasins britanniques, à périmètre comparable et même de 10,7 % durant les fêtes. Et doit en parallèle gérer sa dette colossale, ce qui rend la chaîne vulnérable face aux offres de ces fonds « prédateurs », selon la presse britannique.

New Look, qui compte près de 600 magasins au Royaume-Uni et 300 hors de son marché domestique (dont une trentaine en France), met en œuvre un plan de transformation prévoyant la fermeture de 10 % de ses magasins au Royaume-Uni. Mais des analystes suggèrent plutôt de supprimer 30 % du parc pour tenter d’épurer le réseau de manière efficace.

De plus, la société pourrait connaître des problèmes de trésorerie dans les semaines à venir, après que les assureurs de crédit – dont Euler Hermès - ont cessé de fournir une couverture d’insolvabilité à un certain nombre de ses fournisseurs, invoquant la santé financière de New Look.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com