×
Publicités
Publié le
1 sept. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

New Look : le directeur général Anders Kristiansen sur le départ

Publié le
1 sept. 2017

Anders Kristiansen, le directeur général (CEO) du groupe britannique d’habillement New Look, quitte l'entreprise. Danny Barrasso, en charge de l’activité pour le Royaume-Uni et l’Irlande, assurera l’intérim.


Anders Kristiansen - New Look Group


« Alors que New Look entreprend la prochaine phase de son développement, nous avons mutuellement convenu qu'il s'agit du moment approprié pour changer le leadership de l'entreprise, indique le directeur John Gnodde, président non-exécutif de New Look. Danny et l'équipe de direction générale ont le soutien totale de tous les actionnaires pour poursuivre nos progrès opérationnels tandis que nous cherchons un CEO permanent ». 

Anders Kristiansen avait pris la suite de Tom Singh à la tête du groupe britannique en décembre 2012. Il était précédemment directeur général délégué de Bestseller Fashion Group China, après avoir officié à la direction des spécialistes des fournitures de bureau Lyreco et Staples.

A la tête de New Look, le CEO a notamment réorganisé l’enseigne et préparé son rachat pour deux milliards de livres par le sud-africain Brait en 2015. Il a par ailleurs largement développé l’activité masculine de l’enseigne, avec ces dernières années la multiplication de magasins dédiés à l’homme. Il fut par ailleurs à l’origine du recrutement de Paula Dumont López, ex-Esprit et Zara, à la direction créative.

Bien que New Look soit la troisième plus grosse enseigne d’habillement du Royaume-Uni, la société a connu une succession de contre-performances, tandis que la dette s’est renforcée pour atteindre 1,2 milliard de livres. Les publications de chiffres des dernières semaines ne font pas exception, même les ventes en ligne s’affichant désormais en retrait.

Sur l’exercice annuel clos fin mars, New Look a vu ses ventes reculer de 6,6 % à base comparable, contre une hausse de 3,6 % sur l'exercice 2016. La demande, qui est restée atone au Royaume-Uni et en Europe, n'a été que partiellement compensée par la progression des ventes en ligne et en Chine. Au Royaume-Uni, les ventes comparables – y compris en ligne – ont chuté de 6,8 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com