×
6 797
Fashion Jobs
PRINTEMPS
Acheteur Chef de Produit Horlogerie H/F
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Chef de Projet Technique Web Senior (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
WINNING SEARCH
Responsable Marketing et Communication - le Grand Comptoir
CDI · SURESNES
CAROLL
Merchandise Planner (H/F)
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Régional H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus PAP Homme et Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus Collection Créateur (H/F)
CDI · PARIS
MANPOWER CABINET DE RECRUTEMENT COMMERCE MODE LUXE
Coordinateur Retail
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente
CDI · ORLÉANS
HUGO BOSS
Project Manager Shop Construction H/F
CDI · PARIS
ZAPA
Responsable du Contrôle de Gestion (H/F) - CDI
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Chef de Produit Chaussure H/F
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Responsable Régional(e) Retail Nord, Paris ou Lille H/F
CDI · PARIS
LE PALAIS DES THÉS
Responsable Préparation de Commandes b to c (H/F) - Bussy-Saint-Georges
CDI · BUSSY-SAINT-GEORGES
LE PALAIS DES THÉS
Responsable Préparation de Commandes b to b (H/F) - Bussy-Saint-Georges
CDI · BUSSY-SAINT-GEORGES
FROM FUTURE
Chef de Projet Architecture (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
MANGO
Regional Retail Manager H/F
CDI · PARIS
SATELLITE PARIS
Chef de Produit Technique
CDI · PARIS
BLUE BOX
Gestionnaire de Stock Magasins Outlet H/F
CDI · L'UNION
BLUE BOX
Responsable Approvisionnement Retail H/F
CDI · L'UNION
Publicités
Publié le
28 juil. 2016
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nicola Bonaventura (Safilo) : « Créativité et diversité sont devenues cruciales pour les lunettes »

Publié le
28 juil. 2016

Le directeur créatif de Safilo, Nicola Bonaventura, fait le point pour FashionMag sur l’évolution de la lunette et notamment de ses relations avec les Maisons de luxe. Il révèle pour l'occasion quelques détails sur le premier concours de créativité organisé par le groupe italien avec L’Uomo Vogue.

Rencontré à Trieste, à l’occasion du concours pour jeunes créateurs ITS dont il était membre du jury, l’homme revient aussi sur la fin du rapport entre Safilo et Gucci

Nicola Bonaventura - ITS 2016 GG


FashionMag : En 2014, Kering a décidé d’internaliser le design et la distribution des montures de ses marques, dont Gucci. Comment a réagi Safilo, qui détenait cette licence depuis 20 ans ?

Nicola Bonaventura : La perte de la licence Gucci pour nous a été sans aucun doute un coup dur. Mais elle s’est accompagnée d’une très bonne compensation financière (90 millions d’euros, ndlr) et puis nous avons gardé la production des lunettes Gucci. Cela nous a amené à revoir notre stratégie. Parallèlement aux licences, nous souhaitons augmenter les marques en propre. Depuis deux ans, nous avons gagné d’importants nouveaux clients comme Swatch.

FM : Que pensez-vous de la stratégie de Kering d’internaliser son activité lunettes ?

NB :
Ils essayent de proposer un nouveau modèle qui n’est pas si nouveau puisque LVMH le fait déjà depuis quelques années avec Louis Vuitton. Ce modèle, qui consiste à intégrer au sein du groupe l'activité eyewear se substituant à la classique licence de lunettes, répond à la nécessité de contrôler toujours plus les valeurs de la marque. C’est un projet intéressant, mais très compliqué à mettre en place.

FM : Comment a évolué votre activité et votre relation avec les Maisons de mode ?

NB :
Face à la concurrence accrue, les Maisons réclament l’excellence et surtout de pouvoir se distinguer. Ces cinq dernières années, les modalités de notre travail sous licence ont totalement changé. Auparavant, chaque partie échangeait son point de vue et ensuite s’instaurait une négociation. Aujourd’hui, cela n’existe plus. Le développement se fait de manière conjointe. Il y a un flux créatif à quatre mains. Créativité et diversité sont devenues cruciales pour les lunettes. L’interprétation des codes de la marque aussi.

FM : Pourquoi ?

NB :
La donne a changé car tout le monde a voulu faire des lunettes ! C’est tout de même l’accessoire qui offre aux griffes le rapport le plus intéressant entre le prix de production et la diffusion de son image. Il permet d’entrer sur le marché avec son propre langage en restant très accessible auprès du consommateur. Mais la surenchère de ces dernières années a fini par générer un vital besoin de se distinguer.

FM : Comment vous êtes-vous adaptés ?

NB :
Il faut de notre part donner le maximum dans la manière d’interpréter la marque comme si elle nous appartenait. C’est ce que l’on fait depuis 20 ans avec Dior, par exemple. Cela implique d’importants investissements dans la créativité. Pour s’occuper de nos 23 marques en licence et de nos cinq marques en propre, nous avons un bureau de développement du produit à notre siège de Padoue (Vénétie), employant 150 personnes. Nous disposons aussi de trois studios de design à New York, Milan et Hong Kong pour avoir des points de vue différents et pour pouvoir nous rapprocher de nos partenaires, avec qui les liens se sont resserrés, comme je le disais. D’où la nécessité d’élever de jeunes pousses créatives.

FM : Comment vous y prenez-vous ?

NB :
Nous avons lancé l’an dernier notre propre école, la « Scuola Prodotto », pour former, sur trois ans, une dizaine de talents au métier du design produit et remettre en avant l’artisanat. Nous venons par ailleurs de lancer un concours, le premier du genre dans le secteur de la lunetterie, avec L’Uomo Vogue (le Vogue Homme italien). Trois personnes seront récompensées avec trois prix : Masterpiece permettant la production de la création la plus originale, Eyewear avec à la clé la production d’une collection capsule de 2-3 montures, Product School, donnant accès à notre école.

FM : A quand la proclamation des vainqueurs ?

NB :
Les candidatures ont été closes fin juin. Près de 110 personnes ont participé, dont la moitié provenant de l’Asie. Israël, Royaume-Uni et Italie ont présenté aussi des profils très intéressants. Les lauréats seront annoncés en septembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com