×
5 471
Fashion Jobs
Publicités

Nigel Cabourn développe son réseau en Asie et se féminise

Publié le
today 26 août 2018
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Peut-être le croiserez-vous sur un marché aux puces ou dans une friperie à Paris, Tokyo ou Londres ? Nigel Cabourn est une figure de la mode anglaise, collectionneur de vêtements militaires et utilitaires, qui aime décortiquer ces pièces où rien n’est laissé au hasard. Pendant qu’il étudie la mode à l'université de Northumbria, à Newcastle, entre 1967 et 1971, il vend ses premiers vêtements dans des magasins du Nord-Est de l’Angleterre. Une fois sorti de l’université, il lance sa première marque, Cricket, en 1971. Il revisite déjà des vestes militaires et des costumes trois pièces en Harris Tweed qu’il fabrique dans son atelier de Newcastle et qu’il livre lui-même dans son buggy aux magasins des environs. En 1983, il donne à sa marque son propre nom.


La ligne principale, printemps-été 2018, fabriquée au Japon - DR


Depuis, la réputation du créateur n’a cessé de prendre de l’ampleur. Au Japon, les amateurs de la mouvance "héritage" le considèrent quasiment comme une star. Si en Europe on ne compte qu’un magasin Nigel Cabourn, The Army Gym à Londres, au Japon, le nombre d’adresses s’étoffe au fil du temps : déjà sept magasins dont deux dédiés à la femme et deux shops-in-shop, l’un chez Isetan, l’autre chez Matsuya, tous deux à Tokyo. Nigel Cabourn a également fait son entrée en Chine en ouvrant un magasin mixte avec un partenaire à Pékin, en mars dernier.

Le créateur collectionneur a par ailleurs racheté la marque anglaise de vêtements de travail Lybro, qu’il a relancée en 2015.

Aujourd'hui, la collection principale Nigel Cabourn est fabriquée au Japon. Sa ligne authentique, qui n’a été développée qu’à trois reprises depuis 2003 pour célébrer des événements tels que l’anniversaire de l’ascension de l’Everest par Sir Edmund Hillary en 1953 et l’exploration du pôle Sud par les premiers explorateurs britanniques en 1912, est quant à elle produite en Angleterre. Lybro, enfin, est réalisée à Hong Kong et en Chine.


Nigel Cabourn et Emilie Casiez, styliste de la collection femme, sur le salon Man - Christel Divert - Fashion Network


Nigel Cabourn propose un vestiaire complet pour homme, salopettes et combinaisons comprises, et depuis l’automne-hiver 2013/14, il décline quelques pièces féminines et unisexes. En 2016, il a recruté dans cette optique la Française Emilie Casiez, une styliste ayant notamment collaboré avec Tsumori Chisato après avoir eu sa marque propre. L’objectif est de pousser les références féminines pour répondre à une demande grandissante.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com