×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
5 sept. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nike réduit la voilure en Inde

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
5 sept. 2017

Le géant du sportswear américain Nike a du mal à trouver la bonne formule sur le marché indien, à tel point qu'il va réduire son activité dans le pays pour limiter ses pertes.

À ce jour, Nike a fermé presque 35 % de ses magasins en Inde Photo: Nike - Nike


Selon un rapport du cabinet de conseil Euromonitor, le marché du sportswear devrait atteindre 8 milliards de dollars de ventes d'ici 2020. Pourtant, les plus grandes entreprises mondialisées, comme Adidas et Nike, ont des difficultés à faire des profits sur le marché indien, par ailleurs lucratif... Même le fabricant d'articles de sport allemand Puma a annoncé des pertes en Inde sur le dernier exercice fiscal, après trois ans de résultats positifs.

L'Inde est un marché en pleine expansion pour le sportswear, tout en étant très sensible aux prix et actuellement dominé par des marques de sportswear nationales comme HRX, Zeven ou YWC.

Nike était l'un des premiers à faire son entrée sur le marché indien en 2005, mais n'a pas réussi à y faire de bénéfices, engrangeant même des pertes sur ces dernières années.

Les ventes de Nike en Inde ont chuté à 764 crores (environ 119,2 millions de dollars) sur l'exercice fiscal 2016, contre 803 crores (environ 125,4 millions de dollars) sur l'exercice fiscal 2015, tandis que ses pertes se sont aussi accélérées, passant de 101 crores (environ 15,8 millions de dollars) en 2014-15 à 170 crores (environ 26,6 millions de dollars) en 2015-16.

L'entreprise tente désormais de limiter les dégâts et cherche à minimiser les pertes en réduisant ses frais d'exploitation et en mettant un terme à ses contrats de parrainage. Selon la presse indienne, Nike a licencié près de 20 % de ses employés sur le territoire. À l'heure actuelle, Nike a fermé 35 % de ses magasins en Inde et n'en fait fonctionner qu'à peu près 200 dans tout le pays.

Quand on l'interroge sur ces licenciements en cours, un porte-parole de Nike India commente : « En juin, nous avons annoncé que pour suivre la stratégie de marque, qui vise à satisfaire nos clients plus rapidement et de manière plus personnalisée, il y aurait des réductions de main-d'oeuvre et cette décision a été appliquée en Inde. Notre siège en Inde demeurera à Bangalore, complété par deux autres bureaux, à Delhi et Mumbai ». 

Au terme de son exercice décalé 2016-17, clos fin mai, le groupe affichait de nouveau une croissance de 6 %. Le groupe a cependant vu sa profitabilité s’éroder, avec une marge brute retombant à 44,6 % contre 46,2 % l’année précédente du fait de taux de change moins favorables et de coûts de production plus élevés. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com