×
Publicités
Publié le
21 déc. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Nike voit sa rentabilité reculer en Europe

Publié le
21 déc. 2011

Sur le deuxième trimestre de son exercice 2011/2012, clos au 30 novembre, Nike voit les marchés émergents devenir son second apporteur de chiffre d’affaires avec 948 millions de dollars US. Ils prennent la place de l’Europe de l’Ouest qui réalise 915 millions de dollars US. L'Amérique du Nord garde une grande marge de sécurité sur la première marche du podium: Nike réalise 2 de ses 5,73 milliards de dollars US (4,3 milliards d'euros) de chiffre d’affaires sur cette zone. Des ventes au-delà des prévisions des analystes.

Nike
Nike réalise plus de 3 de ses 5,7 milliards de dollars US de chiffre d'affaires dans la chaussure - Visuel Nike

Le groupe américain voit en effet son chiffre d’affaires global progresser de 18% sur ce trimestre par rapport à la même période un an plus tôt. Avant un taux de change qui lui est souvent très favorable, Nike voit son chiffre d’affaires progresser de 21% en Amérique du Nord, mais surtout de 28% sur la Chine et ses satellites (650 millions de dollars US) et de 26% sur les marchés émergents. La zone Europe Centrale et de l’Est (261 millions de dollars US) avance de 19%. En revanche les marchés matures d’Europe de l’Ouest stagnent (+2%) et le Japon accuse même un -7%.

En revanche, le groupe voit sa marge brute chuter de 45,3% à 42,7%, mettant en avant l’augmentation des coûts de production.
Mais si l’Europe ne suit pas le rythme de croissance du groupe, elle accuse surtout le coup en termes de rentabilité. En effet, le résultat du groupe américain avant les intérêts et les impôts (Ebit) est en repli de 35% (92 millions de dollars US) sur l’Europe de l’Ouest et de 31% (33) sur l’Europe Centrale et de l’Est. Alors qu'en Chine et sur les marchés émergents, il progresse respectivement de 26 et de 27% et qu’avec 418 millions de dollars US, l’Amérique du Nord grandit de 17%. Au final, le bénéfice avant intérêts et impôts du groupe a augmenté de 2% à 621 millions de dollars US.

Le groupe constate aussi que son volet Action sports est en recul, mais précise que "la croissance de Converse a fait plus qu’effacer de plus bas revenus pour Nike Golf, Cole Haan, Hurley et Umbro". Le groupe annonce également que ses commandes pour des livraisons entre décembre et avril atteignent 8,9 milliards de dollars US, en croissance de 13% par rapport à l’année précédente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com