×
Publicités
Publié le
29 juil. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Oakley : l’intégration à Luxottica s'intensifie

Publié le
29 juil. 2015

Sept ans après le rachat d’Oakley, Luxottica a décidé de mieux intégrer dans sa structure la marque de lunettes de sport. Un choix qui apparaît intimement lié au retour aux affaires du fondateur du groupe, Leonardo del Vecchio, qui semble souhaiter que toutes ses marques répondent au même modèle.

Oakley est présent dans de nombreux sports... et va préparer les JO de 2016 à Rio - Oakley Skateboarding


Adil Mehboob-Khan et Massimo Vian, les deux co-dirigeants du groupe Luxottica, ont donc engagé depuis le début d’année un plan de réorganisation d’Oakley, la deuxième marque du groupe. Les derniers résultats trimestriels de Luxottica étaient l’occasion de faire le point sur celui-ci.

Les dirigeants ont d’abord expliqué que ce plan doit apporter une augmentation de résultat opérationnel de l’ordre de 50 millions d’euros chaque année à partir de 2017. Pour réaliser cette restructuration, le groupe explique avoir provisionné 50 millions d’euros.

Le plan a été détaillé. Et se découpe en quatre étapes. « La première a été de supprimer plusieurs postes clés dans la structure d’Oakley, du CEO aux fonctions de responsables globaux pour la vente en gros, le retail, le développement produit pour Oakley. C’était la première étape », explique Massimo Vian.

Si Colin Baden n’est plus CEO, il conserve un rôle de directeur de l’innovation et du produit. Mais, depuis fin 2014, Oakley a en effet vu partir un grand nombre de dirigeants de son siège américain qui possédaient des fonctions globales, que ce soit dans le marketing ou les ressources humaines. La presse américaine glisse qu’une centaine de postes auraient été supprimés.

Les forces de vente ne devraient pas être réduites - Oakley snow


Et la mue est globale. La deuxième étape pour Luxottica a été d’annoncer la fermeture du siège Europe, basé à Zurich. « Les personnes sont à présent rattachées à nos structures de Milan et Londres et, pour le back office, dans la région de Belluno, dans le nord de l’Italie », précise le co-directeur général.

La troisième marche de ce plan est l’intégration des équipes. Avec, selon Massimo Vian, « 400 postes redondants ». La clôture définitive de l’activité de Zurich serait prévue pour fin septembre.

Enfin, la quatrième étape du plan doit consister en l’intégration du back office américain dans les structures Luxottica aux Etats-Unis, à New York, et dans les centres de distribution d’Atlanta. « Une importante opération, dont nous pouvons dire que 80 % ont été réalisés, précise Massimo Vian. Bien sûr, il reste encore beaucoup d’actions sur les deux derniers trimestres. »

Selon nos informations, si l’organisation du siège devrait être redéfinie d’ici la fin d’année, la mise en place de la nouvelle organisation dans les différents pays européens suivra. Les équipes françaises, dont les locaux sont situés à Annecy et sur la côte basque, avec un showroom pour le sport à Paris et à Sophia Antipolis pour l’optique, devraient connaître un ajustement à la fin du premier semestre 2016. Elles sont constituées de plus de 20 personnes chacune. Les forces de vente ne devraient pas être touchées.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com