×
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
23 août 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Oaktree veut mettre le grappin sur Claire's

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
23 août 2018

La société de gestion d'actifs Oaktree Capital Management, comptant parmi les détenteurs de la dette de Claire's, tente actuellement de lever 1,5 milliard de dollars (1,3 milliard d'euros) afin de faire une offre sur l'enseigne d'accessoires de mode pour adolescents actuellement en faillite, et ce avant le 31 août.


L'enseigne Claire's a été placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites le 19 mars dernier - Instagram: @clairesstores

 
Il s'agit d'une tentative de surenchère par rapport à l'offre de 1,4 milliard de dollars proposée par les principaux créanciers de Claire's, parmi lesquels Elliott Capital Management et Apollo Global Management, société de capital-investissement qui a dirigé la privatisation de Claire's en 2007.

Le fonds d'investissement Oaktree, qui détient 159 millions de dollars en billets de second rang de Claire's, s'est opposé à cette opération de transformation des dettes en actions depuis que le détaillant d'accessoires a déposé son bilan en mars, prétendant qu'elle donne un avantage excessif à Elliott, Apollo et aux autres créanciers de l'enseigne américaine.

Les plans d'Oaktree ont été dévoilés lorsque Thomas Lauria, un avocat de White & Case LLP représentant Oaktree, a déclaré que la société de gestion d'actifs avait fait une offre, qui serait entièrement financée en temps voulu, lors d'une audience devant le tribunal américain des faillites à Wilmington, dans le Delaware, vendredi dernier. Comme l'a rapporté Bloomberg, Thomas Lauria a ajouté que l'entreprise subissait « une pression extrême pour réunir 1,5 milliard de dollars en espèces » avant la date limite du 31 août.
 
L'audience concernait la demande de Claire's, qui souhaite repousser la fin de sa période d'exclusivité, ce qui prolongerait son droit exclusif à déposer un plan de restructuration jusqu'en octobre, une requête à laquelle la société Oaktree s'est opposée au motif que l'expiration de la période de 120 jours pourrait attirer des offres plus importantes. La prolongation a tout de même été approuvée par la juge Mary Walrath.

Claire's a enregistré une baisse de 0,4 % de son chiffre d'affaires consolidé dans ses magasins en comparable, et des pertes s'élevant à 11,6 millions de dollars au premier trimestre de son exercice 2018. La marque a l'intention néanmoins de poursuivre ses activités tout au long du processus de restructuration.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com