×
Auteur :
Publié le
24 mai 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Optic 2000: "Le temps du Bling Bling est terminé".

Auteur :
Publié le
24 mai 2012


Yves Guénin, secrétaire général
Optic 2000 annonce le changement. L’enseigne de réseau de lunetterie qui a été incarnée pendant 9 années par Johnny Hallyday veut désormais ouvrir une page citoyenne et solidaire. Des valeurs, comme l’a rappelé Didier Papaz, PDG, qui sont inhérentes au groupe, qui n’est pas une société cotée mais bien une coopérative. "Le temps du Bling Bling est terminé. On revient à des valeurs humaines". Optic 2000, qui fête ses 50 ans cette année, affiche en 2011 des ventes cumulées du réseau de 952 millions d’euros. A l’occasion de la présentation de la stratégie, Yves Guénin, secrétaire général, livre ses réflexions sur la mode et la lunetterie.

FashionMag: La tendance mode chez les opticiens se poursuit. Est-elle si importante ?
Yves Guénin: Les lunettes griffées (de marques haut de gamme, ndlr.) représentent 18% des ventes en volume. En valeur, cette part est bien plus importante. Une lunette sur 5 vendue est griffée. Je ne sais pas si l’habillement atteint cette proportion. Cela montre en soi que les lunettes sont des objets de mode et de personnalité.

FM: Quelle est la part en incluant les marques plus mass market ?
YG: Peut-être un tiers, en ajoutant les lunettes de marques de voitures, de Zara ou encore de Com8 mais après tout dépend évidemment de la définition de griffe et de marque. (La centrale d'achat référence ainsi 359 marques ndlr.)

FM: A quand remonte ce changement ?
YG: Nous avons changé de marché il y a 7, 8 ans, je dirai. Auparavant, c’était un marché médical où se vendaient des prothèses oculaires. Nous sommes passés d’un univers médical à celui de la mode. Il faut satisfaire les exigences en alliant la qualité de vue avec la mode. Aujourd’hui, on constate bien le phénomène de multipossession de montures. Les personnes changent de lunettes en fonction de la tenue ou du moment de la journée. Nous avons dès 2008 instauré de fait la 2ème paire gratuite (elle est passée à 1 euro pour des raisons juridiques, ndlr).

FM: Du coup vous observez les tendances mode chez les opticiens ?
YG: Oui, on observe par exemple le retour en force du vintage, du rétro. Ou encore, les grandes lunettes aux formes papillonnantes pour les femmes. De plus, le réseau adopte des stratégies mode avec l’exclusivité en France de la distribution des lunettes Karl Lagerfeld. Un contrat de deux ans démarré en 2010 et relancé en grande pompe au festival de Cannes.

FM: On parle de Made in France en permanence. Quelles sont vos actions ?
YG: Certains parlent de relocalisations. Mais, nous n’avons jamais délocalisé ! L’atelier à Clamart monte 3500 montures par jour et on fait vivre en France directement et indirectement 6000 personnes. Notre atelier de montage permet d’avoir une qualité homogène dans le réseau de nos lunettes. De plus, pour marquer notre message de Made in France citoyen et solidaire, nous soutenons le Téléthon toute l’année dorénavant en versant 1 euro par paire de lunettes Made in France vendue. Et, en octobre, nous lançons officiellement notre marque Mode In France, qui sera une première chez nous avec des montures haut de gamme maison et non pas que les montures offertes avec une paire achetée.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com