×
Publié le
14 avr. 2017
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Orchestra fait un bond de près de 9 % en 2016/17, grâce à la puériculture

Publié le
14 avr. 2017

Orchestra confirme sa bonne forme. Sur son exercice 2016/17 clos le 28 février, le groupe français d’habillement enfant et puériculture a généré un chiffre d’affaires de 609,4 millions d’euros, en hausse de 8,9 % par rapport à l’année précédente.


Orchestra a, depuis 1995, acquis les entreprise Kazibao, Babycare, Pomme Framboise, Dipaki, Baby 2000, Home Market et Prémaman - Orchestra


Orchestra attribue en partie ce bond à l’augmentation du nombre de mètres carrés qu'il exploite, une surface globale qui est passée de 260 000 à 293 000 mètres carrés en un an. Le groupe fondé en 1995 par Chantal et Pierre Mestre opère désormais 312 succursales et 255 affiliés, soit 20 magasins de plus que l’année précédente. Et se concentre sur l’ouverture de magasins XXL dans les zones péri-urbaines, sur plus de 800 mètres carrés, regroupant l’intégralité de son offre (vêtement enfant, puériculture, maternité).

Mais surtout, il s’appuie sur l’explosion de son segment puériculture, bondissant de 50 % sur cet exercice. Une offre pesant désormais 109 millions d’euros, soit 18 % des ventes totales générées (contre 13,1 % l’année précédente). Un constat qui contraste avec les magasins proposant uniquement le textile (300 à 500 mètres carrés), dont les ventes fléchissent de 5,3 % sur l’année. Le grand format – soit 49 % des magasins Orchestra - s’impose donc comme la solution pour contrer la stagnation du marché français de l’habillement enfant.

Orchestra fait également une percée à l’export : ses ventes à l’international s’accroissent de 14,5 %, pour culminer à 147,3 millions d’euros, contre 128,3 millions en 2015/16. Les ventes en ligne du spécialiste de l’enfant affichent également une progression à deux chiffres, avec une hausse de 10,7 %.

Orchestra se réjouit également d’une fidélisation accrue de ses clients : il totalise 1,8 million de porteurs de cartes Club (+6,7 %), qui génèrent 90 % de son chiffre d’affaires.


Le Français devrait finaliser cet été l'absorption de Destination Maternity. - Foto: Orchestra


Tous les voyants semblent actuellement au vert pour le groupe, en cours de fusion avec la firme américaine Destination Maternity. Une transaction permettant de donner naissance à une entité pesant plus d’un milliard d’euros, et à même de propulser encore un peu plus Orchestra hors de ses frontières. Ainsi, le premier magasin de l’enseigne aux Etats-Unis doit ouvrir ses portes dans le courant du mois de mai, à Philadelphie.

Sur le seul quatrième trimestre du groupe, les ventes progressent de 8,6 % à 147,8 millions d’euros. L’activité en France, un marché sur lequel il a réalisé 61,7 % de son chiffre d’affaires, enregistre sur la période une croissance de 5,7 %, contre une augmentation de 13,6 % à l’international. Les succursales mènent la danse avec une activité en hausse de 9,5 %, tandis que les magasins gérés en commission-affiliation affichent une progression moindre de 2,5 %.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com