×
6 317
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
16 févr. 2015
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

OVS prête à débarquer en Bourse

Publié le
16 févr. 2015

Après avoir repoussé son entrée en Bourse, initialement prévue fin 2014, OVS s’apprête à débarquer sur le marché le 2 mars prochain. L’enseigne d’habillement fast-fashion pour homme, femme et enfant, du groupe italien Coin, actuellement détenu par le fonds d'investissement britannique BC Partners, a lancé son offre publique ce lundi 16 février.

Le Magasin OVS de via Dante dans le centre de Milan


L’opération se fera à travers une offre globale de 101 millions d’actions, représentant 45 % du capital, qui pourrait monter à 49 % en cas d'exercice de la greenshoe, c’est-à-dire de l’option de surallocation permettant d'acheter une quantité de titres supérieure à ce qui était initialement prévu. Près de 10 % des actions sont réservées au public et 90 % aux investisseurs institutionnels.

L’opération se fera essentiellement à travers une augmentation de capital via l’émission de 87 millions de nouvelles actions (sur un total de 101 millions d’actions). Les 14 millions d’actions restantes seront cédées par le groupe Coin.

Pour mener à bien cette entrée en Bourse, ont été séparées en deux sociétés distinctes les activités de OVS et Upim (autre enseigne du groupe) d'une part, et celles des grands magasins Coin de l'autre.

Au terme de la cotation, le groupe Coin détiendra près de 50 % d’OVS et 100% de Coin. OVS représente 80 % du chiffre d’affaires total du groupe.

La fourchette se situe entre 4 et 5,40 euros par action ordinaire, OVS entendant lever jusqu'à 500 millions d'euros. La société est ainsi valorisée entre 560 et 756 millions d’euros. Les ressources provenant de la cotation devraient permettre à la société de réduire son endettement, qui s’élevait à 707 millions d’euros au 31 octobre 2014.

« L’argent levé restera au sein d’OVS », tient à préciser l’administrateur délégué de OVS et du groupe Coin Stefano Beraldo, en indiquant que « l’entreprise va renouer avec les bénéfices en 2014, c’est-à-dire avant l’introduction en Bourse ». Sur les neuf premiers mois de l’année, l’enseigne a réalisé un chiffre d'affaires de 877 millions d’euros (+7,4 %), tandis que l’Ebitda s’élève à 102 millions d’euros (+29,2 %).

La nouvelle campagne publicitaire de OVS


En quelques années, OVS s’est métamorphosée en une marque fashion à part entière, rajeunissant sa clientèle et confortant sa position de leader incontesté de la Péninsule sur le secteur de l’habillement avec une part de marché de 5,17 %, loin devant Benetton (3,6 %), Inditex (3,1 %) et H&M (1,9 %). L’enseigne s’est notamment focalisée sur le produit avec un bureau de style dédié, qui s’est déplacé de Milan à Venise, où se trouve le siège du groupe.

« Avant, les consommateurs venaient chez nous pour le prix. On propose les prix les plus bas du marché, mais l’on vient chez nous maintenant pour trouver une idée », résume Stefano Beraldo, en rappelant le changement d’image d’OVS grâce aux collaborations avec de grands photographes et des top models comme Bianca Balti.

L’entreprise détient par ailleurs le leadership absolu sur le marché de l’enfant avec une part de 15,9 %. Ce segment a été renforcé avec l’enseigne Blukids de Upim et l’ouverture d’une centaine de magasins en 2014. Par ailleurs, un accord de franchise a été signé avec le groupe chinois Li & Fung pour développer la ligne enfant en Chine.

OVS est leader sur le marché de l'enfant en Italie


Le groupe a revu en particulier la gestion de sa chaîne logistique en investissant sur un système sophistiqué lui permettant de réassortir ses magasins avec une grande rapidité et réactivité, faisant d’OVS une véritable machine de guerre. « On peut produire à deux semaines de l’Italie, de la Turquie comme de la Chine », souligne le patron, qui s’apprête par ailleurs à lancer une ligne OVS fitness pour homme et femme, ainsi qu’une collection destinée aux jeunes filles de 13 à 18 ans.

Le groupe dénombre 896 magasins en Italie, dont 641 à enseigne OVS. A ceux-là s’ajoutent 133 points de vente à l’étranger. « Sur le développement international, nous n’avons pas encore réussi à trouver la bonne formule. Sans doute car nous n’arrivions pas jusqu'ici à donner le bon produit au bon moment. Mais notre nouveau système logistique va nous permettre de nous améliorer », conclut Stefano Beraldo.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com