×
Par
Reuters
Publié le
12 avr. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pacific Sunwear invoque le régime de protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites

Par
Reuters
Publié le
12 avr. 2016

La marque pour adolescents Pacific Sunwear of California Inc. a demandé jeudi à être placée sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, en raison d'importantes pertes et d'une concurrence intense dans son secteur.

La griffe basée à Anaheim possède un actif de l'ordre de 50 à 100 millions de dollars et un passif entre 100 et 500 millions de dollars, selon un document de la Cour.


PacSun au Dolphin Mall de Miami


Pacific Sunwear a indiqué que le fonds de capital-investissement Golden Gate Capital avait accepté de convertir plus de 65 % de sa dette en capitaux propres de la société réorganisée et de fournir un minimum de 20 millions de dollars supplémentaires au capital.

Golden Gate Capital avait prêté environ 60 millions de dollars à PacSun en 2011.

PacSun compte également l'équipementier sportif Nike Inc. et l'opérateur de centres commerciaux Simon Property Group Inc. parmi ses principaux créanciers. La griffe doit 5,7 millions de dollars à Nike et 3,8 millions à Simon Property pour frais d'occupation.

Parmi les principaux investisseurs de PacSun, on retrouve le fonds d'investissement GI2 Ltd, qui possède 28,6 % du capital, et Adage Capital Management LP, qui en détient 14,1 %.

PacSun a indiqué qu'elle continuerait à exploiter la totalité de ses 600 boutiques et ne s'attend pas à ce que sa mise en faillite ait un impact immédiat sur ses employés.

La marque a également indiqué avoir un accord de crédit de débiteur-exploitant valant 100 millions de dollars avec la Wells Fargo Bank.

Dans un document séparé, la filiale Pacific Sunwear Stores Corp dit posséder entre 100 et 500 millions de dollars d'actifs et entre 100 et 500 millions de passifs.

PacSun, qui vend la collection de Kendall and Kylie Jenner, a été en mesure de publier un bénéfice une seule fois lors des six derniers trimestres, la concurrence intense avec les autres marques de fast fashion et autres rivaux en ligne ralentissant la croissance de ses ventes. 

L'une de ses rivales, Aeropostale, a fait savoir le mois dernier qu'elle explorait des stratégies alternatives dont une vente.

PacSun a indiqué que ses ventes au quatrième trimestre avaient augmenté de 0,5 %, à 232,9 millions de dollars.

Son cas est examiné par le tribunal des faillites du District du Delaware.

Les actions de la griffe ont chuté de 11 % et le stock de 96,6 % lors des 12 derniers mois.

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.