×
6 851
Fashion Jobs
keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Panafrica fait ses premiers pas aux Galeries Lafayette

Publié le
today 24 mars 2017
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Panafrica passe à la vitesse supérieure. La jeune marque de baskets éco-responsable, lancée en décembre 2015 par Vulfran de Richoufftz et Hugues Didier, fait son entrée aux Galeries Lafayette Haussmann (Paris IXe). Et s’apprête dans la foulée à dévoiler un nouvel e-shop.

Modèle exclusif pour les Galeries Lafayette, Panafriica - Panafrica
Dès le 27 mars, Panafrica, qui dispose de soixante points de vente à travers douze pays, débarque donc au sein du grand magasin parisien. Dans un premier temps, la

Dès le 27 mars prochain, Panafrica, qui dispose de soixante points de vente à travers douze pays,  débarquera donc aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris. Dans un premier temps, la marque présentera l’intégralité de ses collections à l’occasion de l’événement « Africa Now », organisé par le grand magasin. Puis elle prendra ses quartiers jusqu’à la fin de la saison à l’espace homme et femme, où une sélection de modèles sera présentée.

« C’est une première expérience en grand magasin sur laquelle nous misons beaucoup. Pour nous c’est l’aboutissement de la stratégie initiée il y a quelques mois, c'est-à-dire, notre montée en gamme qui se traduit dans nos prix et surtout dans nos finitions », souligne Vulfran de Richoufftz. Ainsi, alors que par le passé Panafrica proposait ses baskets à 65 et 75 euros, ces dernières sont affichées à présent à 75 et 85 euros. En outre, pour l'été 2018, la marque travaille sur un modèle premium, à plus de 100 euros.

Outre cette volonté de développement en grands magasins, la marque mise également sur l’export, qui représente aujourd'hui 20 % des ventes. Panafrica entend consolider sa présence sur ses principaux marchés à l’international, notamment l’Espagne, la Suisse et la Suède, mais également en développer de nouveaux. « Nous sommes en discussion avec un point de vente à Miami et dès le mois d’avril, nous nous ouvrons également à l’Afrique de l’Ouest. Nous serons ainsi présents à Dakar (Sénégal), Libreville (Gabon), Abidjan (Côte d’Ivoire) et à Cotonou (Bénin) ».

Enfin, pour concrétiser ses ambitions dans le commerce en ligne, Panafrica dévoilera en avril un nouveau site internet responsive (adapté au format de l'écran, ndlr), mettant en avant un véritable storytelling. « Nous avons beaucoup investi en faisant appel à une agence de communication digitale (Hands Agency ndlr), car nous avons beaucoup d’attente sur l'e-commerce. Le B to C nous offre des marges plus importantes, il est donc important pour nous de le développer. A l’heure actuelle, il représente 30% de notre chiffre d’affaires et nous espérons qu’il atteindra rapidement 50% », conclut le cofondateur de la marque.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com