×
6 292
Fashion Jobs
Publicités
Auteur :
Publié le
21 juin 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Panoply veut être le « Netflix de la mode »

Auteur :
Publié le
21 juin 2016

Panoply veut révolutionner la location de vêtements, devenir en somme le Netflix ou le Spotify de la mode pointue et luxe.

« Au moment de passer à l’acte d’achat, les consommatrices deviennent raisonnables. Or, quand on ne possède pas, on ose davantage. Il faut aider les consommatrices à sortir de leurs zones d’achats », commente Ingrid Brochard, cofondatrice avec Emannuelle Brizay de Panoply.

Ingrid Brochard et Emmanuelle Brizay, les fondatrices de Panoply


L’idée lui est venue au moment d’une conférence portant sur le monde en 2025. Panoply veut proposer aux femmes de louer leurs vêtements moyennant un forfait mensuel (quatre formules sont proposées selon le style, Beaumarchais, Germain, Honoré, Montaigne) ou alors une location occasionnelle.

Les grandes différences avec les modèles existants en location de vêtements sont : Panoply achète auprès des marques les pièces comme un détaillant, gère toute la logistique, pressing inclus, sélectionne les collections, etc. « Notre business model, c’est un tiers nouvelle technologie, un tiers mode et enfin un tiers logistique. Au final, nous vendons une expérience d’achat », souligne Ingrid Brochard, qui, passionnée d’art contemporain, avait créé le magazine Be contemporary et surtout imaginé les Mumo, les musées mobile.

Un plan qui a convaincu des investisseurs de renom de participer à la première levée de fonds d’un million d’euros. Ainsi, Michaël Benabou et Dominique Romano, deux cofondateurs de Vente-Privée, mais aussi Frédéric Biousse et Elie Kouby (en direct, non par le fonds Experienced Capital Partners) sont au capital ainsi que le fonds Lub, géré par Olivier Rivard Cohen. Les deux cofondatrices gardent plus de 70 % du capital de Panoply.

Pour la première saison, elles ont convaincu Marc Jacobs, Sonia Rykiel, Alexis Mabille, Aurélie Bidermann, Carven, Cédric Charlier, Kitsuné, Yazbukey… Des discussions sont en cours avec Balenciaga. Loewe et Etro ont déjà accepté.

Au total, une vingtaine de griffes et donc 1 500 pièces sont stockées par Panoply, prêtes à être livrées et portées pendant une semaine. Les tailles vont du 36 au 40. Pour le printemps-été 2017, une trentaine de marques seront proposées et côté tailles, cela ira du 34 au 42.

Après un test confidentiel avec une cinquantaine d’abonnés, le lancement sur Paris se fera donc en septembre suivi en décembre du lancement à Londres.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com