×
5 059
Fashion Jobs
SINTEL RECRUTEMENT
Coordinateur Industrialisation et Méthodes H/F
CDI · PARIS
SABON
Responsable E-Commerce & Acquisition West Europe (H/F/x)
CDI · ISSY-LES-MOULINEAUX
FRANCK PROVOST
Chargé(e) de Coordination Filiales - H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FASHION EXPERT
Responsable Commercial(e)
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Responsable Commercial(e)
CDI · PARIS
FASHION EXPERT
Responsable Commercial(e)
CDI · PARIS
GROUPE L'OCCITANE
CDI - Chef de Produit Marketing Opérationnel H/F - Melvita
CDI · PARIS
AMPLHIRE
Social Media & Marketing Manager Passionné(e) Par l'Horlogerie de Luxe
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable Commercial Wholesale H/F Sud-Est
CDI · AIX-EN-PROVENCE
ALEXEIN CONSEIL
E-Commerce Manager
CDI · PARIS
CHERCHEMINIPPES
Vendeur(se)/Acheteur(se)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager de Vente Week-End - Services à la Clientèle - CDI H/F
CDI · PARIS
LES BAINS GUERBOIS
Directeur Commercial H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Juriste Généraliste (Dominante en Droit Immobilier) H/F - Paris 9ème
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Responsable d’Usine /Futur Dga H/F
CDI · TANANARIVE
LANVIN
Acheteur Tissu Production PAP (H/F)
CDI · PARIS
CITY ONE
Office Manager H/F
CDI · COURBEVOIE
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Villeneuve la Garenne - CDI
CDI · VILLENEUVE-LA-GARENNE
JD SPORTS
HR Business Partner Sud H/F
CDI · MARSEILLE
AXENTIA
Responsable Des Stocks H/F
CDI · PARIS
CAROLL
E-Shop Manager Junior H/F
CDI · PARIS
RIVECOUR
Head of Brand Content
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
16 oct. 2014
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paris : comment intégrer la modernité dans l'historique architectural

Par
AFP
Publié le
16 oct. 2014

Peut-on construire en plein centre ancien de Paris un immeuble en rupture avec son environnement historique ? Le débat est relancé après une décision de justice favorable à la reprise du chantier de la Samaritaine.

La fondation Jérôme Seydoux-Pathé, signée Renzo Piano (visuel : Renzo Piano)


Ultime péripétie dans ce dossier, la cour administrative d'appel de Paris a autorisé jeudi la reprise du chantier de rénovation du grand magasin la Samaritaine, suspendu depuis l'annulation du permis de construire mi-mai.

Au-delà du bras de fer entre le groupe LVMH de Bernard Arnault et des associations de défense du patrimoine, c'est la double question de la place de l'architecture contemporaine à Paris et de la protection du paysage haussmannien qui est posée.

"Après cette décision, de plus en plus d'architectes voudront s'affranchir de l'environnement haussmannien qui fait l'unité du paysage de Paris", a dit à l'AFP le spécialiste du Paris haussmannien (1853-1870) Michel Carmona.

La refonte de l'îlot de la Samaritaine prévoit, après démolition de trois bâtiments pré-haussmanniens datant de 1852 sur la rue de Rivoli, la construction d'une façade ondulée en verre conçue par l'agence japonaise Sanaa.

Un projet qui jurerait avec l'alignement, la couleur et le matériau des façades du quartier, selon la Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France (SPPEF), à l'origine du recours, et l'association SOS Paris.

Pour elles, le projet Sanaa ne respecterait pas les règles du Plan local d'urbanisme (PLU) qui stipule que les "constructions nouvelles doivent s'insérer dans le paysage par leur volume, leurs matériaux, leur aspect".

Le rideau de verre viendrait dégrader un ensemble considéré comme "le prototype architectural" du Paris haussmannien, selon la Commission du Vieux Paris, qui a émis un avis défavorable au projet, cette section de la rue de Rivoli étant la première percée entreprise sous le Second Empire.

Une vision contestée par les défenseurs de Sanaa, lauréat du prestigieux prix Pritzker en 2010. L'ilôt du magasin ? Un ensemble composite, selon eux, où se côtoient un immeuble de 1910 de Frantz Jourdain, des édifices plus anciens et une extension d'Henri Sauvage de 1928, chef d'oeuvre de l'Art déco et inscrite à ce titre aux Monuments historiques.

Quant à la référence au baron Haussmann, certains la jugent curieuse. "Il a détruit 90 % du Paris médiéval... et sauvé la ville" de l'engorgement tout en améliorant sa salubrité, assure Bruno Decaris, architecte des Monuments historiques.

Mais, justement, répond Michel Carmona, "le système haussmannien a donné par son ampleur son image à Paris". "Faire des choses disparates est d'autant plus idiot que toutes les villes cherchent à avoir une unité", fait-il valoir. "Les étrangers sont émerveillés par la fantastique unité du paysage de Paris".

C'est aussi l'avis de l'Unesco. "Paris s'est établie au XIXe siècle comme une ville à six étages", a déclaré le sous-directeur général de l'Unesco pour la Culture, Francesco Bandarin, appelant à protéger le système haussmannien.

Quand on construit dans le centre historique de Paris, "on bouscule une mémoire et chacun a sa mémoire. Il faut trouver un consensus", avance toutefois Bruno Decaris, rappelant que le Centre Pompidou s'est fait "contre le public". "A chaque fois qu'il y a une intervention significative, la majorité est très défavorable", dit-il.

Pourtant édifier un projet audacieux dans un quartier ancien ne relève pas forcément de l'impossible.

"Il n'est pas obligatoire de rompre pour créer", dit Julien Lacaze, vice-président de la SPPEF. "Le croire abolit toute idée de finesse architecturale ou même la possibilité pour un bâtiment contemporain d'être beau et modeste, alors que Paris est essentiellement fait d'édifices de ce type", ajoute-t-il.

L'architecte Rem Koolhaas, longtemps symbole de rupture, crée aujourd'hui la Fondation des Galeries Lafayette dans un immeuble du XIXe en respectant le bâtiment et son environnement.

De même, l'architecte italien Renzo Piano vient de le prouver avec la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. Sorte de tatou géant, le bâtiment est lové dans une cour derrière une façade conçue par Rodin à deux pas de la Manufacture des Gobelins.

Par Indalecio ALVAREZ, Antoine FROIDEFOND

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.