×
Auteur :
Publié le
28 déc. 2011
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paroles de détaillants: "Il aurait fallu innover un peu plus"

Auteur :
Publié le
28 déc. 2011

Jean-Paul Chouraqui a développé avec Fiesta une véritable enseigne multimarque autour du denim et de la mode urbaine. Le réseau compte une vingtaine de magasins en région parisienne, mais également dans le Nord.

Paroles de détaillants
Le concept piloté par l'agence Metropole Concept

FashionMag.com: Quel bilan tirez-vous de 2011 ?
Jean-Paul Chouraqui: Cela a été une année assez compliquée. C’est la première fois en six ans que nous enregistrons une baisse à périmètre constant. On a eu un été très difficile. C’était un peu prévisible aussi, car les produits ont été surexploités et nous avons peut-être mal fait notre travail en n’étant pas assez créatifs. Nous n'avons pas été assez téméraires dans notre sélection. Il aurait fallu innover un peu plus. Tous les produits de nos marques sont également en circuit court, type Jules, Celio … Pour moi, on n'a pas fait notre travail de multimarque comme il le fallait. En parallèle, le phénomène de réseaux monomarques, que nous avons connu avec Levi’s ou Timberland revient, mais en accéléré. Il faut aller chercher de nouveaux produits. Freeman T. Porter, Eleven, Scott marchent bien.

FM: Quels sont les défis de 2012 ?
JPC: En 2012, nous allons être plus créatifs. Nous allons développer des marques type Eleven, Freeman et Joe Retro. Nous allons aussi travailler davantage avec nos fournisseurs pour aller sur des créneaux moins exploités. Et puis, une année d’élection présidentielle est toujours difficile. Avant c’était tous les 7 ans, là c’est tous les 5 ans. (sourires). Le marasme économique actuel peut être justifié, mais il est amplifié par les médias. On aimerait tellement voir davantage de sourires. Enfin, mon inquiétude vient plus des bailleurs, où des mouvements sont en cours.

FM: Le rapport avec les marques a-t-il changé ?
JPC: Les fournisseurs sont plus à l’écoute et réceptifs aux informations de terrain. Mais nous, vu notre volume (Fiesta compte une vingtaine de magasins), nous n’avons pas à nous plaindre des rapports entretenus avec les marques.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com