×
Publicités
Publié le
3 janv. 2012
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paroles de détaillants: "Plus de partenariats avec les marques"

Publié le
3 janv. 2012

FashionMag.com donne la parole aux détaillants en ce début d’année. Quel bilan tirent-ils de 2011 et quelles sont leurs appréhensions pour 2012 ? Sébastien Gérodias, co-fondateur d’Addicted à Lyon, estampillé streetwear et glisse, voit des marques plus attentives à ses attentes. Il propose notamment WESC, Loreak Mendian, Homecore, Analog, Obey, Penfield, Volcom, 686, DC ou Nike 6.0. Mais aussi des produits techniques pour la pratique du snowboard.

FashionMag.com: Quel bilan tirez–vous de 2011 ?
Sébastien Gérodias: La première partie de l’année a été très bonne. On est rapidement sorti de l’hiver, ce qui fait qu’on a eu une saison pleine avant les soldes. Mais à partir de la rentrée de septembre, entre le climat et la situation économique, cela s’est compliqué. Avec Addicted, depuis deux ans, on réalisait de bonnes performances malgré un cadre général moyen, autant sur nos 200 mètres carrés dédiés au snow et aux marques de skate, que sur nos 100 mètres carrés streetwear du rez-de-chaussée. C’est la première fois que l’on sent vraiment le ralentissement.
J’avais fait le Bread & Butter pour intégrer de nouvelles marques plus haut de gamme et qui n’étaient pas distribuées sur Lyon à notre étage streetwear. On est relativement satisfait du résultat de ce corner, même si une ou deux marques n’ont pas eu le retour escompté et que la saison n'est pas propice à tirer de grandes conclusions. Par contre, en octobre, nous avons réintégré dans notre magasin l’activité de notre boutique Junior, située à côté et que l’on avait lancée l’an passé. On a replacé l'univers à l’étage du magasin et depuis on progresse nettement sur ce segment.

Paroles de détaillants
Addicted propose un espace streetwear au rez-de-chaussée et un univers snow et skate à l'étage - Photo Addicted

FM: Quels sont les défis de 2012 ?
SG: On ne s’enflamme jamais sur les commandes, en particulier sur la saison printemps-été. En plus, avec les élections, on pense que cela risque de ne pas être une saison superbe. Mais s’il fait chaud et beau rapidement, les résultats peuvent être corrects. Cette année, je n’ai pas prévu de salon pour dénicher de nouvelles marques, mais je me rendrai sur des salons de commandes comme Capsule. J’ai juste prévu d’entrer Element en adulte. Nous allons aussi ouvrir une boutique en partenariat avec Pull-in à la place du magasin junior pour le printemps.

FM: Le rapport avec les marques a-t-il changé ?
SG: Nous demandons de plus en plus d’avoir des partenariats avec la mise en place de corners. Le tout assorti de conditions commerciales spécifiques. Dans le concept du magasin, on n’installe pas de mobilier aux couleurs des marques. En revanche, on commence à dédier des espaces avec des PLV discrètes. Les échanges avec les marques sont plus faciles ces derniers temps.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com