×
5 506
Fashion Jobs
CELIO
Responsable Compensation &Amp; Benefits H/F
CDI · SAINT-OUEN
EDEN PARK
Chargé(e) de Marketing Opérationnel et Communication Événementielle (H/F)
CDI · PARIS
EDEN PARK
Chargé(e) de Marketing Opérationnel et Communication Événementielle (H/F)
CDI · PARIS
GOYARD
Coordinateur Retail Europe H/F
CDI · PARIS
LOUISE MISHA
Chef de Projet E-Commerce et CRM
CDI · PARIS
AXENTIA
Directeur.Trice du Recrutement
CDI · LEVALLOIS-PERRET
LA MAISON GOOSSENS
Chef de Projet Industrialisation / Production – CDI - H/F
CDI · PARIS
FURSAC
Directeur.Rice Regional.e - CDI H/F
CDI · PARIS
SMCP
Responsable Affaires Réglementaires & Qualité H/F
CDI · PARIS
ERAM
Coordinateur E-Commerce H/F
CDI · MONTREVAULT-SUR-ÈVRE
GROUPE IKKS
International Traffic Manager - SEA Sma - CDI (H/F)
CDI · SÈVREMOINE
SCHOOL RAG
Commercial Prêt-À-Porter Femme Paris - Ile de France - Nord (H/F)
CDI · PARIS
ALEXEIN CONSEIL
Responsable Marketing
CDI · PARIS
MUSTELA
un(e) Juriste & Dpo
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga – Juriste Droit Des Affaires et Droit Des Contrats (f/h)
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.S.
Balenciaga –Financial Controller Corporate (f/h)
CDI · PARIS
LUNETTES POUR TOUS
Responsable Régional (H/F) (39h)
CDI · PARIS
JUINJUILLET
Responsable Ressources Humaines Retail (H/F)# Mode Premium #Recrutement
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Chef de Projet Transverse IT H/F
CDI · PARIS
BALMAIN
Interface / Implant Logistique Balmain H/F
CDI · FERRIÈRES-EN-BRIE
AGENCE KEIT
Responsable Client Grand Compte
CDI · PARIS
POLÈNE
Traffic Manager (Data et SEA)
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
3 juin 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Patrick Thomas (Hermès) : " LVMH est entré dans le capital de Hermès de manière frauduleuse"

Par
AFP
Publié le
3 juin 2013

PARIS, 03 juin 2013 (AFP) - Axel Dumas, héritier familial, accède ce mardi lors de l'Assemblée générale, à la cogérance de Hermès aux côtés de Patrick Thomas, bientôt en retraite. Les deux hommes partagent une vision commune de la marque à la calèche, cotée en Bourse depuis 1993 et dont la famille Hermès conserve 72% du capital, contre 22,6% à LVMH, déclaré persona non grata.

Patrick Thomas à gauche et Axel Dumas à droite. Photo : AFP.


AFP : Patrick Thomas, quel bilan tirez-vous de vos années à la tête de Hermès, depuis 2004 comme cogérant et 2006 comme seul gérant?
Patrick Thomas: Avec les équipes qui m'entourent, on a su garder la vision de cette maison dictée par les pères fondateurs de Hermès, et notamment Jean-Louis Dumas, le cinquième, mon prédécesseur. Et on a su donner du levier à cette vision qui fonctionne sur la trilogie "artisanat, créativité, style". Aujourd'hui, Hermès est probablement l'une des plus belles entreprises dans le monde, avec un modèle complètement unique. C'est une fierté pour moi. Ce n'est pas une affaire de luxe mais une maison d'artisanat d'exception.

AFP:
La stratégie d'Hermès et les chiffres ne sont toutefois pas ceux d'un artisan. 10 000 salariés, 3,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, 323 magasins dans le monde, 55 000 références produits...

Patrick Thomas: Hermès reste une PME, nous n'avons qu'un bébé et nous le chérissons. Nous n'avons pas besoin d'acquisitions. L'objectif est certes de grandir mais pas de grossir. Et nos métiers offrent un potentiel de croissance considérable à l'horizon de cinq ans. (...) Il faut aussi assurer la bonne santé économique du groupe et notre indépendance face aux attaques.

AFP : Axel Dumas arrive aux commandes avec vous. Un souhait de la famille d'y voir l'un des siens?
Patrick Thomas: En fait, la famille n'avait pas du tout décidé que ce serait l'un de ses membres, non. Mais j'ai pensé qu'Axel était le meilleur candidat et la famille a très vite accepté.

AFP : Pourquoi ce long passage de témoin, annoncé il y a un an? Et jusqu'à quand?

Axel Dumas: Il y a un vrai plaisir à travailler ensemble et c'était une manière de rassurer les salariés.
Patrick Thomas: J'aurai 66 ans le 16 juin et la transition durera jusqu'à fin janvier 2014, ou peut-être fin décembre 2013, on verra. Je partirai en retraite. Mais je garderai néanmoins la présidence de Shang Xia (filiale en Chine) et je serai à la disposition d'Axel quand il aura besoin de moi."
AFP : Axel Dumas, comment voyez-vous votre mission à la tête d'Hermès?

Axel Dumas: On n'a pas besoin de révolution de palais quand ça va bien. Il faut être dans la continuité de nos fondamentaux. Avec quatre axes: garder notre niveau de qualité dans les savoir-faire et la recherche de matières premières; continuer à développer tous les métiers de Hermès, dont le prêt-à-porter, les chaussures, la bijouterie, la maison...; continuer notre expansion internationale, dans les pays matures comme émergents; et réfléchir sur le rôle du digital. (...) On doit se demander comment mieux gérer internet (1% des ventes seulement, NDLR), c'est le chantier pour 2013-2014.

AFP: Vous voulez aussi rééquilibrer vos ventes pour que la maroquinerie pèse moins?

Axel Dumas: En 1988, la soie pesait 50% des ventes et le cuir 9%. Aujourd'hui la maroquinerie pèse 46% et on ne va pas la limiter. Mais c'est le moment d'investir dans ce qui demain fera de la croissance, donc de pousser le prêt-à-porter homme, par exemple, qui marche très fort en Chine.

AFP: Les listes d'attentes pour les sacs à main Hermès restent longues, en Chine notamment, où vous comptez une bonne partie de vos nouveaux clients...

Axel Dumas: Les listes d'attente ne sont pas un outil marketing: on ne veut pas baisser la qualité, c'est tout. Et on passe du temps sur les produits. Le taylorisme, c'est bon pour les voitures, pas pour les sacs à main.

AFP : Le collège de l'Autorité des marchés financiers (AMF) a requis vendredi une amende de 10 millions d'euros contre LVMH, entré par surprise fin 2010 dans votre capital. Vous êtes satisfaits?
Patrick Thomas: Oui, nous sommes satisfaits que l'enquête de l'AMF confirme l'opinion d'Hermès, à savoir que LVMH est entré dans le capital de Hermès de manière frauduleuse. Nous sommes très confiants sur le fait que LVMH soit condamné. Mais 10 millions d'euros, même si c'est la peine maximale possible dans cette affaire, c'est sans commune mesure avec la plus-value indue réalisée par LVMH, qui est de plus d'un milliard d'euros.

AFP: LVMH n'a "pas exclu" de revendre sa participation, a dit son vice-président Pierre Godé devant l'AMF. Qu'en dites-vous ?
Patrick Thomas: J'y vois une possible déclaration d'intention de sortie. Nous ferions alors tout ce que nous pourrions pour que le processus de désengagement se fasse dans le respect des intérêts de la société et de ses valeurs, de ses salariés et de ses actionnaires. Mais nous concentrons aujourd'hui nos efforts sur la procédure pénale qui tend à faire déclarer frauduleuses les opérations réalisées par LVMH sur les titres Hermès. Le but ultime d'Hermès est de faire annuler la conversion des swaps (contrats de produits financiers dérivés) qui ont permis à LVMH d'acquérir 12% d'Hermès.

Propos recueillis par Audrey KAUFFMANN.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.