×
Publié le
18 avr. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Patrizia Pepe étend son activité internationale

Publié le
18 avr. 2007

Patrizia Pepe ouvrira bientôt dix-sept nouveaux magasins monomarques en Asie et en Europe, dont trois rien qu’en France. Avec un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros en 2006 en hausse de plus de 20 %, la griffe florentine cherche à accroître ses 45 % de ventes effectuées à l’étranger.


Intérieur de la boutique Patrizia Pepe de Milan

Déjà distribuée dans plus de 1 200 multimarques dans le monde, Patrizia Pepe adopte une stratégie double. Tout d’abord, étendre la distribution de ses créations masculines. « La collection homme est toujours dans sa phase de lancement », explique Sandra Paoli, directrice de la communication de Patrizia Pepe. « Nous avons préféré d’abord la tester sur le marché italien. Après deux saisons, nous avons décidé de la distribuer aussi à l’étranger. C’est pourquoi la part de cette collection est si faible dans le chiffre d’affaire (5% ndlr) mais nous lui prédisons prochainement une forte augmentation ». Pour commencer, les collections masculines devraient être disponibles dans les nouvelles boutiques de Milan et de Paris rue Saint-Honoré.

Autre stratégie de la marque : ouvrir de nouveaux points de vente au cœur des centres névralgiques de la mode. La marque souhaite concentrer ses boutiques dans les grandes villes internationales et dans les hauts lieux du tourisme. Une nouvelle orientation d’abord testée sur le sol maternel de Patrizia Pepe qui s’est offert le 16 mars dernier une vitrine via Pontaccio à Milan pour y exposer sur 200 m² ses lignes féminines et masculines. Une autre boutique a vu le jour à Capri, via Camerelle, haut lieu du tourisme italien. « Elle ne mesure que 70 m² mais c’est pourtant le plus grand magasin de l’île », raconte Sandra Paoli.

De nouvelles adresses qui suivent une architecture intérieure fidèle à l’esprit de la marque. Confié à Ronaldo Fiesoli, Alessandro Guido et Gianni Farinola du cabinet florentin Blue Klein, leur concept opte pour une douce luminosité. Le jaune, le bleu et le rouge ponctuent les espaces de vente au sein desquels trône un rameau d’olivier, clin d’œil végétal à la Toscane, région qui a vu naître la griffe.


Intérieur de la boutique Patrizia Pepe de Milan

Des magasins d’un style méditerranéen dont la France et plusieurs autres pays vont bientôt profiter, la marque effectuant presque la moitié de son chiffre d’affaires hors de ses frontières. Une première boutique parisienne verra le jour fin avril rue des Rosiers sur 100 m² dans le IVe arrondissement. Dès la fin du mois de juin, un second concept-store ouvrira rue Saint-Honoré et constituera avec ses 300 m² le plus grand espace de vente de la marque. Un mois plus tard, c’est sous le soleil de Cannes qu’une troisième boutique française verra le jour dans l’incontournable rue d’Antibes.

Avec à elle seule 7 % du chiffre d’affaires de la marque, la Russie n’est évidemment pas en reste. Sa capitale qui compte déjà deux concept-stores en accueillera bientôt un troisième au centre commercial Europeisky. La Chine s’enrichira quant à elles de trois boutiques à Shenyang Seibu, Beijing Shin Kong Place et Suzhou Tower Place, ce qui devrait largement conforter les 8 % de chiffre d’affaires effectués par Patrizia Pepe dans le pays. Le Japon a lui aussi droit à un nouveau magasin à Fukuoka, tout comme Dubaï qui marque l’entrée en propre de la marque italienne sur le nouveau marché des Emirats Arabes Unis.

Outre cette cascade d’ouvertures, Patrizia Pepe travaille d’arrache-pied à l’élargissement de sa marque. « Concernant la collection fille, puisqu’il s’agit de notre première expérience de licence, nous contrôlons soigneusement ce nouveau processus. D’autres licences sont à l’étude mais nous n’avons pas encore fixé de calendrier, » explique la directrice de la communication. « Nous prévoyons également d’autres ouvertures de magasins dans la seconde semestre mais le plan de développement est encore à l’étude », ajoute-t-elle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com