×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
5 févr. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paul Smith montre des signes d’amélioration malgré des profits en chute libre

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
5 févr. 2018

Paul Smith se relève peu à peu. Sur son exercice 2016/17 clos fin juin, la société britannique affiche un chiffre d’affaires en hausse de 3,5 % à 185 millions de livres (209,46 millions d’euros) et des bénéfices avant éléments exceptionnels en hausse de 45 % à 5,7 millions de livres (6,45 millions d’euros).

Paul Smith - Automne-Hiver 2018 - Paris - © PixelFormula


Ces résultats interviennent après un an de restructuration, suite à une baisse de 8 % du chiffre d’affaires sur l'exercice précédent. La maison de mode anglaise a ainsi passé la majorité de l’année 2017 à mettre en œuvre des mesures de redressement et à renforcer ses deux lignes de produits Paul Smith et PS Paul Smith. Selon elle, la simplification de la marque « continue à porter ses fruits et permet maintenant de bons résultats sur tous les canaux. »

Les efforts semblent en effet commencer à payer. Le chiffre d’affaires annuel de son activité de vente au détail a augmenté de 11 % (+3 % à variables constantes), après la fermeture de la boutique Paul Smith de Fifth Avenue à New York en janvier 2016 et le déménagement du flagship parisien de la marque en septembre de la même année.

De nouvelles boutiques ont en revanche ouvert à Paris, Copenhague, Manchester et Birmingham, et une nouvelle ouverture est prévue à Berlin. Le retail est désormais le premier canal de vente de Paul Smith, selon des documents officiels de la griffe haut de gamme.

Cependant, des éléments exceptionnels et le processus de restructuration en cours ont lourdement affecté ses bénéfices. Ces derniers dégringolent de 74 % sur son dernier exercice, passant de 7,8 millions de livres (8,83 millions d’euros) à 2,1 millions de livres (2,38 millions d’euros).

La société a déclaré que ses performances retail ont continué à s’améliorer sur le restant de l'année 2017, avec des ventes saisonnières pour l’automne-hiver 2017 en hausse de 18 %, ou 11 % à variables constantes.

Et si les ventes en gros ont reculé de 11 % à 7,41 millions de livres (8,39 millions d’euros) en 2017, impactées par une baisse de la demande au Royaume-Uni, en France, en Russie et en Asie, les commandes en gros pour le printemps-été 2018 sont en progression de 7 % par rapport à la saison printemps-été 2017.

Paul Smith possède des boutiques à Londres, Paris, Milan, New York, San Francisco, Los Angeles, Hong Kong, Singapour, Taïwan, en Corée et aux Émirats Arabes Unis.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com