×
Publicités
Publié le
20 avr. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Paule Ka fête ses 20 ans en mode et en musique

Publié le
20 avr. 2008

Il était une fois une petite robe noire. La toute première de l’histoire de Paule Ka. Celle qui fut à l’origine de l’engouement que l’on connaît à la maison. A l’époque, en 1988, Serge Cajfinger posait les bases d’un univers emprunt d’influences aussi architecturales que féminines sans se douter qu’il ouvrait la danse d’une success-story.


Paule Ka robe version 2008 printemps-été 2008 shootée sur Alice Dellal par Sonia Sieff

Vingt ans après, quoi de plus logique que d’offrir à cette fameuse petite robe la juste reconnaissance qu’elle mérite. En plus de l’exposer dans ses quatre vitrines parisiennes, Paule Ka lui imagine deux petites sœurs version 2008. Le mot d’ordre reste inchangé : « Capter l’air du temps sans en être la victime ».

Le satin de coton est à l’honneur. Sur l’une, il se décline en noir et en rose ; sur l’autre, la version smoking, place au blanc. La première coûte 750 euros, la seconde jusqu’à 870.


Paule Ka robe version 1988 printemps-été 2008 shootée sur Alice Dellal par Sonia Sieff

Autre lancement, l’album Paule Ka loves Brazil. La maison compile vingt ans d’histoire avec des rythmes façon Bossa Nova, « samba alanguie inventée à la fin des années 50 par Joao Gilberto et illustrée par Antonio Carlos Jobim et Vinicius de Moraes », qui égayera les journées de pluie ou de soucis, explique la griffe.

France et Brésil s’entrechoquent, le dancefloor vibre au son des standards les plus fameux, remixés électro pour certains, mais aussi à celui d’un jazz joyeux. En bref, « une track list de premier choix » pour un « éclectisme sonore ». Pour 22 euros le CD de quinze titres, le plaisir et la fête sont à porter de main.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com