×
Publicités
Publié le
26 août 2015
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pentland investit dans la marque de running Tracksmith

Publié le
26 août 2015

On le connaissait repreneur de marques (Canterbury) et preneur de parts dans des acteurs majeurs de la distribution (JD Sports). Le groupe Pentland est aussi investisseur dans les jeunes pousses du monde du sport.

Tracksmith joue sur des codes vintage du running - Tracksmith


La société britannique fait partie des investisseurs qui viennent d’injecter 4,1 millions de dollars (3,6 millions d’euros) dans la marque de running premium Tracksmith.

Une injection de capital qui doit permettre à la jeune marque, créée en juillet 2014, de développer son offre produits, mais aussi d’enrichir ses contenus et son univers, et de renforcer son équipe.

Tracksmith, basée à Boston, possède une identité spécifique. Ses fondateurs, Luke Scheybeler et Matt Taylor, ont misé sur des produits techniques pour le running avec un style old school, puisant ses références dans l’imaginaire des courses universitaires américaines.

L'offre comporte des shorts et des t-shirts mais aussi des coupe-vent imperméables - Tracksmith


Elle propose une panoplie complète de vêtements pour la course pour l'homme et la femme avec des t-shirts à partir de 55 dollars, des shorts à partir de 60 dollars et des coupe-vent à près de 200 dollars.

Mais au-delà du design et du sympathique lièvre floqué sur ses vêtements, Tracksmith possède clairement deux atouts pour séduire des investisseurs. Tout d’abord, ses créateurs ne sont pas des inconnus. Matt Taylor a évolué dans les équipes marketing de Puma. Surtout, Luke Scheybeler a cofondé en 2004, avec Simon Mottram, la marque de vêtements pour le cyclisme Rapha. Il en a aussi créé le style.

L’autre point fort de Tracksmith tient dans son modèle marketing. La marque crée une connexion forte avec la communauté de coureurs. Elle a eu un pop-up shop lors du dernier marathon de Boston. Mais surtout elle possède son propre magazine baptisé Meter, une présence sur les réseaux sociaux et organise des camps d’entraînement pour les athlètes aguerris.

« Nous avons suivi les progrès de Tracksmith depuis que Matt a débuté la marque et avons été impressionnés par ce qu’il a réalisé avec son équipe en une courte période, explique dans un communiqué Andy Rubin, directeur au sein du conseil d’administration de Pentland. Tracksmith s’exprime de manière originale et authentique, soutenue par de bons produits auxquels le marché adhère. Nous sommes impatients de voir ce que nous réserve l’avenir. »

L’avenir dira si le style Nouvelle-Angleterre de la marque pourra s’exporter au-delà des frontières américaines.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com

Tags :
Mode
sport
People