×
Publicités
Publié le
17 déc. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Peuterey célèbre sa rencontre avec Paris

Publié le
17 déc. 2013

Des doudounes techniques qui ressemblent à des manteaux chics. C’est sur ce concept esthétique et fonctionnel que la marque italienne Peuterey développe depuis dix ans une mode chic à porter en ville. Peuterey habille désormais toute la silhouette contemporaine et on retrouve l’étendue de la marque depuis le mois de septembre dans son premier flagship français au 205 rue Saint-Honoré, non loin de chez Colette.

La ligne Aiguille Noire sert de laboratoire créatif à Peuterey


Pour fêter son succès rue Saint-Honoré, Peuterey a invité l’illustratrice américaine Bijou Karman à revisiter ses vitrines. "La France est le dernier marché sur lequel nous nous introduisons, note la présidente du groupe italien, Francesca Lusini. De plus, Peuterey n’a ici aucune notoriété, c’est pourquoi nous ne nous attendions pas à enregistrer de si bonnes performances auprès de la clientèle locale, qui découvre le produit avec la boutique depuis l’ouverture".

L’Allemagne est également un marché important pour Peuterey, qui a commercialisé un modèle de manteau exclusif en fourrure pour le grand magasin Lodenfrey à Munich. Les pays émergents font aussi partie de la stratégie de la maison, qui a inauguré une boutique à Shanghaï en novembre et à Pékin. Des monomarques ont vu le jour à Milan, Rome, Amsterdam, Berlin et Anvers depuis début 2011.

Les vitrines revisitées par Bijou Karman


Les pulls, pantalons, manteaux, sacs et pantalons sont en laine, en fibres thermiques Gore-Tex ou Primaloft, mais aussi en tissus imitant le néoprène, comme le veut le vocabulaire mode actuel. De la fourrure peut faire irruption sur certaines pièces, mais sans ostentation. Peuterey joue sur deux tonalités, l’une pour un public classique et aisé, et l’autre à destination d’une cliente ou d’un client plus mode.

"Peuterey Aiguille Noire nous permet de faire appel à de nouveaux talents pour enrichir le discours de Peuterey, explique Riccardo Coppola, qui dirige l’ensemble des collections de la griffe depuis son lancement en 2002. Ainsi nous sommes particulièrement fiers de collaborer avec le concours de jeunes talents Who’s on Next de Trieste". Des collaborations sont en effet en cours depuis quelques saisons avec Andrea Incontri chez l’homme et Co-Te chez la femme.

Une fête a été organisée à Paris avec de nombreux amis de la griffe, et début janvier en Italie, un grand cocktail aura lieu en marge du salon masculin Pitti Uomo à Florence.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com