×
Publié le
8 juil. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pierre-François Le Louët (FFPAPF) : "Il s'agit de préparer le monde de demain"

Publié le
8 juil. 2016

Le 30 juin dernier, Pierre-François Le Louët, président de l’agence NellyRodi, a été élu président de la Fédération française du prêt à porter féminin. Il donne à FashionMag.com sa première interview post-élection, expliquant les raisons de sa candidature et le programme qu’il entend mettre en œuvre.
 

Pierre-François Le Louët - B. Lattancio


FashionMag : Pourquoi vous êtes-vous présenté à cette élection à la tête d’une organisation professionnelle ?
 
Pierre-François Le Louët : J’aimerais revenir déjà sur cette élection. Elle contient en fait plusieurs bonnes nouvelles. D’abord, elle s’est passée calmement (sous-entendu pas comme il y a trois ans, ndlr). De plus, les syndicats des régions sont bien représentés et un certain renouvellement s’amorce avec quatre nouveaux membres au conseil d‘administration. En tant que président, j’ai 42 ans et j’ai aussi un profil atypique. Disons que je suis tourné professionnellement vers l’innovation et la prospective. Il s’agit ainsi de préparer le monde de demain.

FM : Cet objectif doit se concrétiser comment ?
 
PFLL : Il y a de nombreux axes sur lesquels il faut travailler. Je peux déjà en évoquer plusieurs. Evidemment, en premier, il faut défendre les professions et les entreprises. Et cela passe par la défense de la place de Paris et de la France. Il ne vous aura pas échappé que Paris est challengé par d’autres capitales. Pour défendre la mode française, il faut donc renforcer le leadership de Paris. Pour moi, c’est bien parti avec des nouveaux représentants à la tête des organisations. C’est le cas avec Pascal Morand, qui a rejoint Ralph Toledano à la tête de la Fédération de la couture, du prêt-à-porter des couturiers et des créateurs de mode. C’est aussi le cas avec l’arrivée à la tête de WSN Développement (Who’s Next, Première Classe) d’Etienne Cochet, l’ancien dirigeant du salon Maison & Objet. Nous avons tous, avec la fédération de la maille et de la lingerie aussi, une même vision des enjeux, du monde et de la mode. Nous voulons que la France soit au cœur du monde de la mode.
 
FM : Quel rôle attribuez-vous concrètement  à la fédération vis-à-vis de la profession ?
 
PFLL : Nous voulons repartir à l’attaque concernant la promotion des entreprises. Il y a le salon Mode in France à Tokyo qui fête ses vingt ans lors de sa prochaine session, du 27 au 29 juillet. Il y a aussi le bureau de représentation de la fédération en Chine en préparation avec le soutien du Défi. L’Asie est au cœur de l’histoire des exportations françaises de mode. Depuis plusieurs années, ces exportations sont en hausse. L’objectif est d’accélérer. Autre point important pour les professionnels : le savoir-faire et l’éducation. Nous allons faire bouger l’école Mod’Spé (que pilote la fédération, ndlr). L’open innovation peut être une dimension à prendre.
 
FM : Quel vaste programme…
 
PFLL : Et ce n’est pas fini. Il y a beaucoup d’autres sujets. Comme la digitalisation des entreprises. Elle est trop faible aujourd’hui. C’était d’ailleurs un des thèmes de la première édition du salon Traffic qu’a organisé la fédération. Nous serons aussi présents sur Who’s Next en septembre. Nous souhaitons ainsi accompagner le développement du salon français féminin.
 
FM : Reste une grande question : comment allez vous pouvoir mener de front la présidence de l’agence NellyRodi et celle de la fédération ?
 
PFLL : Je reste président de NellyRodi, mais une nouvelle organisation se mettra en place début septembre à l’agence. A la fédération, je passe deux demi-journées par semaine. Mais je dois aussi avouer que je me sens porté par un enthousiasme auquel je ne m’attendais pas. Je relève par exemple une nouvelle vague d’adhésions à la fois de marques établies et de jeunes labels créatifs. Tous les types de mode sont représentés à la fédération du prêt à porter féminin.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com