×
Publicités
Publié le
18 janv. 2016
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pitti Uomo 89 : les « New Makers » font le plein

Publié le
18 janv. 2016

Les néo-artisans ou « new makers », comme ils ont été surnommés par les organisateurs du Pitti Uomo, sont les profils les plus recherchés par les acheteurs. « Ces derniers veulent de la très belle fabrication et en même temps du renouveau », résume l’un des exposants de cette nouvelle section du salon référence de la mode Homme, qui vient de s’achever à Florence.

La nouvelle section du Pitti Uomo, The New Makers, s'est taillée un franc succès - Pitti Uomo


Le Pitti Uomo leur a donc consacré pour la première fois un espace dédié. A l’occasion de sa 89ème édition, le salon a mis en avant au sein de son espace « Make » consacré à l’artisanat, les « New Makers », c’est-à-dire les artisans de nouvelle génération, qui réinterprètent la tradition avec un regard différent via les nouvelles technologies.

Dans cette optique, la section située au sous-sol dans le pavillon central a été agrandie et entièrement reconfigurée, accueillant près de 45 marques sur une superficie totale de plus de 1 000 m². Les marques plus traditionnelles ont été déplacées pour faire place à de jeunes labels contemporains. Au total, 60 % des marques présentes à Make ont été renouvelées.

Le nouvel aménagement est plus moderne. La moquette a laissé place au béton, les tables en bois aux étagères en acier. « C’est très aérien, très bien. Et puis il y a eu beaucoup de passages. Tous les acheteurs passent par ici ! On a vu les plus belles boutiques de tous les pays. Les acheteurs aussi étaient contents car il y avait beaucoup de nouveautés. Le Pitti fait une jolie sélection », commente Joakin Echeverria, fondateur de la marque de maroquinerie contemporaine Aïzea, qui débute au Pitti Uomo.

Les artisans sont de plus en plus appréciés par les acheteurs du Pitti Uomo - Pitti Immagine


« La section New Makers était la grande nouveauté du salon et il y a eu beaucoup plus de monde par rapport aux éditions précédentes. Il était clair que c’était l’endroit où il fallait être cette saison. J’ai fait une douzaine de nouveaux points de vente », se réjouit un autre exposant d’accessoires, se plaignant néanmoins du stand rétréci qu’on lui a attribué, qui l’a empêché d’exposer correctement sa collection. « J’ai perdu en visibilité », estime-t-il.

« Avec le nouvel aménagement, je me suis retrouvé coincé entre les autres stands. Du coup, j’ai eu moins de visites spontanées car on ne me voyait pas bien. Même mes clients réguliers ne m’ont pas trouvé », renchérit Patrick Dor, le DG des espadrilles Zabattigli, réalisées à Capri selon une vieille tradition locale.

Les stands de la section New Makers ont des allures de boutiques - Pitti Immagine


« Au niveau du mobilier, le look est plus beau », nuance Vincent Guillet, fondateur de la marque de sacs et d’accessoires française Anonyme. Seul point négatif du nouvel aménagement, selon lui, « l’aspect trop boutique des stands » qui empêche de bien regarder le produit sous toutes les coutures.

« Avant il y avait des tables, ce qui permettait aux visiteurs de prendre directement les articles en main », conclut-il.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com