×
Publicités
Publié le
12 janv. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pitti Uomo ouvre sa 89e édition sous le signe de la culture

Publié le
12 janv. 2016

Mettre en avant le patrimoine culturel italien pour mieux vendre les produits du made in Italy. Le binôme « mode et culture » était sur toutes les bouches mardi 12 janvier, lors de la cérémonie d’ouverture du Pitti Uomo, inauguré pour la première fois par un ministre de la Culture et du tourisme, Dario Franceschini, qui a réaffirmé le rôle essentiel de la mode pour la crédibilité italienne dans le monde.

Le président du Pitti Gaetano Marzotto et Dario Franceschini, ministre de la Culture italien - Pitti Immagine


« Ma présence au Pitti Uomo peut paraître un peu étrange, mais la mode est un vecteur important pour le tourisme. C’est un secteur que nous avons négligé pendant trop longtemps, que nous voulons désormais mettre en avant pour faire jouer les synergies », a-t-il déclaré, en appelant à une plus grande intégration entre les différentes excellences italiennes.

En gage de bonne volonté, le ministre de la Culture et du tourisme italien a promis de mettre à disposition de la mode « tous les lieux de la beauté italienne », afin de donner un atout supplémentaire au secteur.

Dans la foulée, le président de Pitti Immagine, Gaetano Marzotto, a annoncé une convention triennale entre l’organisateur de salons et les deux musées emblèmes de Florence, Palazzo Pitti et la Galerie des Offices, pour organiser un cycle d’expositions sur la culture de la mode contemporaine « avec des personnages extraordinaires ».

« Les acheteurs sont les premiers à nous demander de renforcer ce lien entre mode et culture. Le Pitti Uomo doit se distinguer dans ce domaine, tout en continuant à mettre l’accent sur l’internationalisation », a-t-il souligné, en rappelant que sur les 1 219 marques présentes en cette 89ème édition, plus de 500 provenaient de l’étranger.

Après un premier semestre positif pour l’économie de la mode italienne, le deuxième semestre 2015 s’est avéré plus compliqué, ce qui amène les institutions à tabler pour 2016 « sur une croissance modérée autour de 2 % due à l’incertitude géopolitique et économique ».

Quand l'art rencontre la mode... au Pitti Uomo 89 - Pitti Immagine


Dans ce contexte, « une chose est sûre, le Pitti Uomo est une manifestation centrale. Et nous devons affirmer toujours davantage la centralité de la mode italienne au niveau européen », a conclu Claudio Marenzi, président de SMI, l’organisation patronale réunissant les industriels de la mode et du textile transalpins.

Avec 1 219 marques issues de 30 pays, dont 536 étrangères, soit 44 %, c'est-à-dire presque un exposant sur deux, et 251 nouveaux noms, le salon de référence de la mode masculine démarre sous de bons auspices.

Près de 30 000 visiteurs sont attendus, dont 23 000 acheteurs, à la Fortezza da Basso, l’enceinte de fortification d’époque Renaissance accueillant le salon, dont les travaux de restructuration devraient débuter sous peu, a-t-il été annoncé, entre autres, durant la conférence de presse.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com