×
6 547
Fashion Jobs
ISABEL MARANT
Coordinateur/Trice Commercial/e
CDI · PARIS
DEPECH'MODE COUTURE
Gestionnaire Production PAP Homme et Accessoires H/F
CDI · PARIS
PROMOD
Technicien d Exploitation H/F
CDI · MARCQ-EN-BARŒUL
TIMBERLAND
Superviseur(se) Stock
CDI · SERRIS
GROUPE PRINTEMPS
Acheteur (Prêt-À-Porter) H/F
CDI · PANTIN
CLAUDIE PIERLOT
Responsable Communication Internationale H/F H/F
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Chef de Produit Flou - H/F- PAP Haut de Gamme/Luxe- CDI - Paris
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Chef de Produit - H/F- Chaussure et Maroquinerie Haut de Gamme/Luxe- CDI - Paris
CDI · PARIS
CONCEPT RECRUTEMENT
Responsable Retail Merchandising Junior - PAP & Accessoires Iconiques - H/F - CDI - Paris
CDI · PARIS
TEDDY SMITH
Responsable E-Commerce
CDI · TOULOUSE
TEDDY SMITH
Area Manager
CDI · PARIS
SCHOOL RAG
Directeur de Marque
CDI · TOULOUSE
CCLD
Manager Des Ventes Idf H/F
CDI · PARIS
PARFOIS
Directeur(Trice) Régional(e) - Sud Est H/F
CDI · LYON
CONFIDENTIEL
Responsable Médias Sociaux et Influence H/F
CDI · LILLE
HERMES SYSTÈMES D'INFORMATION
Chef de Projet si Supply Chain / Production H/F
CDI · PANTIN
HERMES SYSTÈMES D'INFORMATION
Chef de Projet IT Finance (Sap fi/co) (H/F)
CDI · PANTIN
SMCP
Chef de Projet IT CRM H/F
CDI · PARIS
IZAC
Animateur Regional H/F
CDI · PARIS
CAMAÏEU
Data Scientist H/F
CDI · ROUBAIX
MICHAEL PAGE
Responsable Croissance Externe H/F
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
YVES SAINT LAURENT S.A.S.
Saint Laurent Contrôleur de Gestion Junior (CDD) H/F
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
23 juin 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Pitti Uomo: une édition rassurante

Publié le
23 juin 2013

C’est le premier salon de la saison printemps-été 2014. Le Pitti Uomo, à Florence, a donné des couleurs à la mode et au business de la mode. Bien sûr, il y a la crise, la baisse des ventes dans nombre de pays européens. Mais le Pitti a assuré en nombre de visiteurs, et même chez les Italiens pourtant fortement secoués depuis plusieurs saisons. Un signe encourageant avant les salons homme de Paris, les salons de Berlin, et les manifestations parisiennes de première session.

Dans les allées du Pitti Uomo


Les chiffres d’abord. Le salon masculin de Florence a enregistré une stabilité de la fréquentation italienne, avec 10400 visiteurs transalpins. C’est sans doute déjà un succès pour les organisateurs qui redoutaient une nouvelle baisse du nombre de visites des détaillants italiens du fait de la crise économique. Selon le directeur de Pitti Immagine, Raffaello Napoleone, le marché masculin a en effet encore baissé de 5,7% en Italie en 2012, après une baisse de 4,2% en 2011, de 2% en 2010 et de 3,4% en 2009 !

Côté étrangers, la progression du nombre de visiteurs a été de 4%, à 7700 visiteurs. Ce qui fait qu’au global la croissance des visiteurs au Pitti a été de 1,7%, à 18700 visiteurs.

Selon les données publiées par le salon, les visiteurs étrangers viennent de plus d’une centaine de pays. Dont 900 Allemands, le contingent le plus nombreux, suivi cette fois des Japonais avec 870 visiteurs. Raffaello Napoleone se demande s’il ne faut pas y voir l’influence de e-Pitti, le site développé par le salon, qui compte une version japonaise depuis l’été dernier (une version en russe sera lancé cet été). «Il faut noter que deux personnes travaillent en permanence dans notre organisation sur le Japon, l’une pour la presse, l’autre pour les acheteurs», souligne le directeur de Pitti.

Kolor était l'invité de la saison pour les collections masculines


Sont en forte croissance également les Russes, les Américains les Chinois, les Coréens, les Turcs et les Hongkongais. De même les pays d’Asie du Sud-est, comme Singapour et la Malaisie. Enfin l'Asie centrale (Azerbaidjan et Kazakhstan ) et le Moyen Orient progressent aussi.

Concernant l’Europe communautaire, les acheteurs français sont stables. En revanche, Anglais, Espagnols, Hollandais et Autrichiens sont en baisse. Raffaello Napoleone constate toutefois une progression de pays comme la Belgique, le Portugal, le Nord de l’Europe et la Suisse.

Pour le directeur de Pitti Immagine, les grand acheteurs de l’homme sont là. De fait, une marque française comme Tom Edwards du groupe LTB (Serge Blanco) a accueilli sur son stand de gros détaillants français comme Cartouche à Toulouse, Smart à Lyon, Curtis à Boulogne-Billancourt, l’équipe des Galeries Lafayette, etc.

Seul bémol peut-être: si les Japonais par exemple restent longtemps dans l’enceinte du salon, trois ou quatre jours, les acheteurs européens semblent manifestement avoir réduit leur présence à Florence avec deux jours au salon et une nuit sur place. Une manière sans doute de faire des économies.

Selon Raffaelo Napoleone, il ne faut pas se fier seulement au business très visible sur le stands des marques, grandes ou petites. Il y a selon le directeur de Pitti Immagine un travail souterrain au Pitti, entre agents et marques, enseignes et fabricants de private labels qui se fait autour du Pitti, de signatures de licences, etc. . «Un travail qui existe parce que le Pitti existe», souligne Raffaello Napoleone. De plus, insiste le directeur de Pitti Immagine: «On ne peut pas dire qu’au Pitti on n’a rien vu de nouveau, d’intéressant».

Un propos qui fait écho à celui de Shota Kondo, directeur général de Isetan, à Tokyo: «Au Japon, il y a une dizaine d'années, Pitti Uomo était considéré comme un événement important pour les vêtements classiques. Aujourd'hui, quand je pense à Pitti, me viennent à l'esprit toutes sortes de styles: le sport, la mode, la rue. La foire offre une gamme complète et avant-gardiste. Une occasion importante pour comprendre les tendances, le style, etc., de la saison prochaine ».

Avant même les commandes, c’est cette recherche d’informations que viennent chercher les visiteurs sur le marché de l’homme. Une mission qui semble aux dires de nos interlocuteurs remplie !

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com