×
Publicités
Par
AFP
Publié le
16 juin 2006
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PPR devrait céder Le Printemps dans les prochains jours

Par
AFP
Publié le
16 juin 2006

PARIS, 16 juin 2006 (AFP) - La vente par PPR des grands magasins Le Printemps pourrait être annoncée dans les prochains jours alors que plusieurs repreneurs sont sur les rangs.

Le groupe de luxe et de distribution s'apprêterait à vendre ses grands magasins pour environ un milliard d'euros, selon une source proche du dossier. Contacté par l'AFP, PPR n'a pas souhaité commenter.

L'appel d'offres s'est terminé mercredi et une annonce était alors attendue rapidement, peut-être même en fin de semaine.

Cependant "le processus de cession est retardé de quelques jours. Si ce n'est pas fait la semaine prochaine, c'est que ce sera remis à bien plus tard", a indiqué à l'AFP une seconde source proche du dossier.

"Toujours aucune information mais nous avons un comité de groupe (organisé tous les 6 mois, ndlr) ordinaire prévu mercredi 21 juin. Je pense que l'annonce devrait être faite peu avant, pourquoi pas ce week-end", a dit Bernard Demarcq, délégué syndical CGT-cadres.

PPR "avait été au début de l'année en négociations exclusives avec (la société foncière) Unibail, mais elles avaient échoué sur un problème de prix et sur un problème technique concernant les bâtiments, au niveau de la sécurité", a expliqué la première source.

"Unibail avait demandé que ce problème technique soit réglé ou que le prix soit baissé. A l'époque, le prix tournait autour de 700 millions d'euros", a-t-elle ajouté.

Outre Unibail, le quotidien Le Monde a évoqué le néerlandais Rodamco, mais aussi les groupes de distribution italien Rinascente, espagnol El Corte Ingles et français Groupe Galeries Lafayette (Galeries Lafayette, BHV, Monoprix...).

Il s'agit de racheter la vingtaine de magasins Le Printemps, dont l'établissement phare du boulevard Haussmann à Paris.

Depuis mercredi, le titre PPR a pris plus de 7 % à la Bourse de Paris, les analystes plébiscitant cette cession éventuelle pour son prix jugé attractif. Exane BNP Paribas souligne que la contribution du Printemps dans le chiffre d'affaires de PPR est de 4 %, mais de 2 % dans le résultat d'exploitation.

"La vente du Printemps sera bien accueillie par le marché car perçue comme le signal d'un recentrage progressif sur le luxe, un métier plus créateur de valeur pour PPR", selon des analystes d'Aurel Leven.

Depuis 2004, année d'acquisition de Gucci, le pôle luxe de PPR affiche des croissances exponentielles. En 2005, son résultat opérationnel courant a grimpé de 35,4 %. Il a contribué à 34,1 % au résultat du groupe en 2005, alors que ce pôle ne pèse que 17 % du chiffre d'affaires total de PPR.

La vente du Printemps pourrait annoncer d'autres cessions dans le pôle distribution, par exemple Conforama.

Se pose la question de l'avenir des magasins Le Printemps, lorsqu'ils passeront sous une autre bannière. Pour la banque d'affaires américaine JP Morgan, une restructuration n'est pas à exclure, ainsi que des fermetures en province. Le Printemps emploie 5 287 salariés.

Par Bertille OSSEY-WOISARD et Elodie MAZEIN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.